Magazine Culture

L’adn, déterminant pour vivre un siècle

Par Memophis

l-adn-determinant-pour-vivre-un-siecle..jpg

Vivre un siècle : un rêve pour certains, un cauchemar pour d’autres qui ne dépendrait pas seulement de nos conditions et habitudes au quotidien. Notre espérance de vie serait inscrite dans nos gènes, c’est ce que démontre le résultat d’une étude de deux spécialistes de l’université de Boston. L’ADN de 1000 centenaires a été étudié et le résultat est étonnant : 90% de l’échantillon présente 150 variations de l’ADN présent sur soixante-dix gènes. Les scientifiques ont pu isoler dix-neuf groupes génétiques. 45% des personnes « super-centenaires » (110 ans et plus) a la particularité de présenter plusieurs de ces variations. Le groupe analysé présente les mêmes risques de maladies liées à la vieillesse mais ne les développent pas. Les gènes « mutants » pourraient retarder les premiers signes d’apparition de ces maladies dégénératives. D’après cette étude, les chercheurs sont en mesure de déterminer avec 77% de fiabilité si la personne va devenir centenaire ou non mais leur premier objectif reste de travailler sur la prévention et la détection des maladies liées à l’âge.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Memophis 2303 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte