Magazine Humeur

Jeu d'ombre

Par Ephe
Je suis heureuse. La plus part du temps. Je dois le dire même si j'ai peur quand l'admettant, le sombre revienne coloré ma vie.
Je suis un peu superstitieuse. Et le bonheur me fait peur. Je ne le connais pas tant que ça. Je ne le reconnais que très rarement. Souvent, il n'est pas auréolé de brillant alors je passe à côté sans le remarquer. 
Ce week-end, je l'ai vu. Il était dans les yeux de Copain, dans sa main dans la mienne, dans son rire, dans ses paroles. Il était dans le soleil éclatant, dans la douceur et la chaleur des journées, dans le club sandwich et les frites que j'ai mangé. Il était aussi dans l'image que le miroir m'a renvoyé dimanche matin. Quand pour la première fois j'ai vu un abdos. Enfin, je voyais un résultat après un travail difficile. 
Je n'ai pas lâchée. Je ne le ferai pas.
Je ne fais pas les choses comme les autres, la peur me contrôle et la panique me plonge souvent dans le monde de noirceur plus que je ne le voudrais. La noirceur, est la place que je connais le mieux et dont je n'ai pas peur. Je m'y réfugies souvent, parfois sans le vouloir, mais au moins, là-bas ce n'est pas difficile. Là-bas, j'en connais tous les recoins, tous les chemins.
Je n'aime pas les défis. Je n'aime pas être exposée. J'ai toujours peur de ne pas faire ce qu'il faut. Je n'affronte que rarement. Je me protège. 
Mais le soleil, de son éclat lumineux, repousse les limites de mes ombres qui me suivent. Je revis et m'abandonne à la lumière. Je l'accueil.
La peur se retranche au plus profond de moi. Devient qu'un murmure. Le voile se lève alors et je me rend compte que je suis heureuse. Que j'aime Copain, que je ne voudrais être nulle part ailleurs que là où je suis, malgré les difficultés.
Malgré ce que je suis, malgré tout ce que je ne suis pas, lui il est là. Et ma vie prend tout son sens ainsi.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ephe Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines