Magazine Science & vie

Colloque des énergies renouvelables (suite): Résumé de l'exposé de Mme Michelle BELLON / Inserer les diverses énergies renouvelables dans le réseau existant...??.

Publié le 06 mai 2013 par 000111aaa

Rien de tel que du vécu pour apprécier une situation industrielle !! Après les généralités contrariantes de  GILLES BELLEC ( le mix énergétique   optimal français se fera laborieusement et dans la douleur financière des consommateurs !) ; après  les présentations de VOLKMAR PFLUG   sur la transition allemande (réalistes mais  hypocrites car ne parlant pas des appoints en énergie à combustibles) ,  puis un brin  euphoriques de MARK O’ MALLEY  sur l’éolien irlandais  ,voici aujourd’hui le début de la présentation française ………

MICHELLE BELLON  Ingénieur de  Centrale Paris + Master of Sciences en  « Nuclear Engineering »     exerce depuis mars 20101 les fonctions de Présidente du Directoire d’ERDF (Électricité Réseaux Distribution France)

Le titre de sa communication  est : « Intégration ( des énergies renouvelables) dans les réseaux de distribution en  France « .  L’auteur dirige ERDF ,filiale à 100 % d'EDF chargée de la gestion de 95 % du réseau de distribution d'électricité en France. ERDF ne doit pas être confondue avec RTE qui est le gestionnaire du réseau de transport d'électricité en haute tension supérieure à 50 kV (HTB). . Elle rassemble environ 35 000 personnes et dessert 34 millions de clients. Elle exploite un réseau de 1,3 million de km de lignes Haute tension A (< 50 kV pour le courant alternatif)  moyenne et basse tension, et environ 738 000 transformateurs. L'implantation d'ERDF en région est assurée via des Directions des Opérations en Région (DOR) mixtes à ERDF et GrDF. Elles sont au nombre de huit ,chaque région possédant plusieurs unités opérationnelles(Réseau Électrique/Clients Fournisseurs/Services et Logistique etc. )

L’AUTEUR   décrit ce qui résulte de la structure existante qui est bien représentée sur cette photo

Capture.PNG bellon 1.PNG

Et que je vous commente  très schématiquement :

-   Les usagers sont alimentés en basse tension

-   Les  petits producteurs ( notamment l’éolien et le photovoltaïque )  produisent en basse tension

-   Les gros producteurs ( surtout nucléaires et thermique à combustibles ) produisent en haute tension

-   Puis par une mosaïque  de transformateurs  la puissance est menée a une tête de réseau nationale qui gère les demandes et les productions  .Il y a bien entendu des agences de conduite régionales et des réseaux auto-cicatrisants

-   Les  échanges internationaux se font en haute tension

M.BELLON   décrit l’historique du développement  de l’éolien et du photovoltaïque en  France que mes photos suivantes vous présentent.

Capture.PNG bellon 2.PNG

Capture.PNG bellon 3.PNG

Le réseau de distribution d'électricité se développe, et, en 2011, ERDF a raccordé 450 000 nouveaux clients, soit près de 1,5 % de croissance, et mis en service 86 000 nouveaux sites de production d'énergie renouvelable et cela se poursuivra. À la fin de 2011, 95 % du parc éolien, pour un total de 6 063 mégawatts très exactement, et 99 % du parc photovoltaïque, pour un total de 2 321 mégawatts, sont raccordés au réseau de distribution. Sur la seule année 2011, plus de 2 200 mégawatts ont été raccordés sur le réseau géré par ERDF

Elle insiste sur le fait que les caractéristiques   de l’éolien et du solaire  conduisent à devoir subir des   productions  parfois très rapidement aléatoires et donc qu’ il faut savoir et pouvoir gérer la sécurité de l’acceptation de productions parfois excédentaires  aux besoins( et éviter de ce fait les surtensions  ) , tout en se donnant également les moyens  de compenser   leur effacement rapide ….Cette intermittence subie conduit à une  structuration renforcée  et a une direction de réseau intelligent ( smart grid )

Certaines régions du fait de leur situation géographique  et de leur basse densité de population sont bien plus souvent exportatrices de puissance électrique que  consommatrice ( les LANDES  par exemple) .On pourrait donc penser à l'autoconsommation sur place , qui est ,de fait, assez développée dans les pays nordiques, notamment en Allemagne, mais reste peu pratiquée en France. Force est de constater que, vu le tarif d'achat, il n'est pas très séduisant de consommer sa propre électricité qu'on peut vendre cinq fois plus cher, ou plus. Ce système ne s'est donc pas développé !

J’ai beaucoup apprécié la clarté  et la pédagogie de  MME BELLON   dans l’exposé qu’ elle a présenté au SENAT ;je vous en parlerai donc en complément à mon résumé d’aujourd’hui   car il contient des informations  techniquement très intéressantes ( compteurs intelligents , reseaux intelligents ,influence du futur de la voiture electrique en FRANCE et prix etc.)

A suivre


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine