Magazine Psycho

PSYCHO: Trop de sacrifices tuent le couple

Publié le 06 mai 2013 par Santelog @santelog

PSYCHO: Trop de sacrifices tuent le couple – Journal of Social and Personal RelationshipFaire des sacrifices pour faire plaisir à son partenaire, c’est bien, mais après une journée stressante c’est bien plus néfaste que bénéfique pour la relation de couple. Cette recherche menée à l’Université d’Arizona (UA) montre que la notion de sacrifice pour l’autre «  n’a rien à voir avec » ou plutôt n’est pas un facteur de réussite de la relation de couple. Ces conclusions, publiées dans l’édition de février du Journal of Social and Personal Relationship, suggèrent plutôt aux couples de connaître leurs limites et de traverser ensemble les difficultés.

Chacun fait de nombreux sacrifices, au quotidien, au nom de l’amour et c’est un comportement généralement positif pour la relation de couple. Mais après une journée déjà stressante, ou dans une période professionnelle difficile, rien n’est moins sûr. Casey Totenhagen, chercheur à l’UA a mené son enquête auprès de 164 couples, mariés ou non, et dont la relation durait depuis 6 mois à 44 ans. Les 328 partenaires ont répondu en ligne à un sondage quotidien en indiquant les sacrifices quotidiens consentis pour leur partenaire et cela dans 12 catégories (garde des enfants, tâches ménagères, passé avec les amis «  de l’autre  »,…) tout en précisant les stress subis dans cette même journée. Les participants ont ensuite été classés sur une échelle de 1 à 7, sur leur dévouement à leur partenaire, leur engagement et leur niveau de satisfaction sur leur relation de couple.

La notion de «  sacrifice  » a été définie non pas comme une grande décision qui va changer la vie, mais comme un petit écart à la routine quotidienne pour faire plaisir à son partenaire dans l’esprit et l’objectif d’une relation de qualité. Certes, les chercheurs constatent que les participants qui font ces sacrifices pour leur partenaire se déclarent généralement plus engagés envers leur partenaire à la suite de ce type de comportement, mais quand ils font ces petits sacrifices, les jours de grand stress, ce n’est pas le cas !

Après une journée déjà difficile, en faire encore plus, même pour son partenaire, n’est pas forcément bénéfique à la relation de couple. Chacun doit être conscient de ses ressources et de ses limites. D’autant que le partenaire «  bénéficiaire  » ne se sent pas toujours pour autant plus attaché, en particulier car il ignore le plus souvent le geste fat à son attention. Et quand les participants jugent leur niveau de satisfaction et de proximité de leur relation de couple, les sacrifices commis pour l’un ou l’autre des partenaires n’ont aucune influence. En revanche, le stress quotidien subi par l’un des partenaires, lui, impacte la relation de couple en diminuant le niveau de proximité et de satisfaction des deux partenaires.

En conclusion, la notion de sacrifice au quotidien n’est pas un facteur de satisfaction et de proximité dans la relation de couple, mais le stress l’est et affecte les deux partenaires. Selon l’auteur, compartimenter les différents aspects de leur vie, comme le travail et la vie personnelle, n’est pas forcément une bonne chose pour l’équilibre psychologique et l’auteur suggère plutôt aux couples de surmonter ces tracas quotidiens ensemble. «  Un couple doit travailler ensemble sur l’adaptation à ces facteurs de stress quotidiens au fur et à mesure qu’ils se produisent  ».

Source: Journal of Social and Personal Relationship February 21, 2013, doi: 10.1177/0265407512472475Good days, bad days: Do sacrifices improve relationship quality?

PSYCHO: Trop de sacrifices tuent le couple – Journal of Social and Personal RelationshipLire aussi:MARIAGE: La Santé du couple passe parfois par la colère -


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines