Magazine

100ème article du blog : combat de cours d’aquabike dans la capitale ! (ça va pédaler dur…)

Publié le 06 mai 2013 par My Morning Glory @My_MorningGlory
Les amis, je vous avais promis de vous parler de mon régime. Il vous faudra cependant patienter jusqu’au prochain article. Je n’ai pas encore de résultats spectaculaires à partager. Une chose d’ores et déjà à vous dire : pour perdre du poids, j’ai choisi (putain si tu m’avais dit ça il y a 5 ans, je t’aurais jamais cru)… j’ai choisi Weight Watchers online. 16 €/mois (plus cher que Spotify) et la garantie de perdre du poids. Nous verrons bien.
Dans tous les cas, pour virer ma cellulite (et oui…) et affiner un peu tout ce bordel, j’ai décidé de prendre des cours d’Aquabike. Avant de détailler mes deux expériences, je peux vous dire que l’Aquabike fait beaucoup de bien et que je ne ressens pas trop de courbatures au lendemain d’une session.

Le test : L’entrepôt VS la Maison Popincourt, tous deux à Paris, dans le 11ème.

A la Maison Popincourt http://www.lamaisonpopincourt.com/et sur Facebook. 


100ème article du blog : combat de cours d’aquabike dans la capitale ! (ça va pédaler dur…)

Accueil (source page Facebook de la Maison Popincourt)


J’ai pris mon premier cours à la Maison Popincourt un samedi après-midi. On me met en garde sur le fait qu’avoir une bouteille d’eau pendant le cours est gage de survie… (j’exagère un peu). Les vestiaires sont si petits et situés de telle façon que l’on doit attendre que les filles du cours précédent aient terminé de prendre leur douche pour y accéder. Des serviettes de bain sont mises à disposition ainsi que des chaussons en plastique pour pédaler. Pour accéder aux vestiaires, on traverse la salle dans laquelle il y a la piscine, hors sol. Les vestiaires sont sombres et sans fenêtre donc l’ambiance est un peu moite… mais la piscine est super bien chauffée donc ça compense bien !
Une fois le vélo gentiment réglé par le prof, c’est parti pour 45 minutes d’effort bien balèze… et je ne regrette pas d’avoir acheté ma bouteille d’eau à l’entrée ! Sans cela, même dans une piscine, je serais morte déshydratée ! Bref, on trime bien mais le prof est un bon prof : il compte correctement pendant la durée des exercices, nous fait bien récupérer entre chaque série d’exercices et nous corrige super bien. Le cours se solde par une petite séance d’étirement. 

100ème article du blog : combat de cours d’aquabike dans la capitale ! (ça va pédaler dur…)

Même source.


Comme nous étions un samedi et que je n’aime pas prendre ma douche dans des vestiaires de salle de sport, je n’avais rien pris pour me rincer… Mais il n’y avait pas de savon dans la douche. Rinçage à l’eau donc et l’impression que même après avoir passé 4 fois ma serviette de bain sur mon avant-bras, celui-ci est toujours mouillé (moiteur… pas d’aération tout ça). Puis je suis rentrée chez moi à pieds, en marchant très, mais alors très lentement mais avec l’appétit ouvert.

A l’Entrepôt :http://www.aquabike-lentrepot.com/et sur Facebook.


J’ai pris mon deuxième cours d’Aquabike à l’Entrepôt, au croisement de la rue de la Roquette et de la rue du Faubourg Saint Antoine. Le lieu a l’air assez sympa et surtout semble être ouvert depuis peu. Tout est clean sauf le chien à l’entrée qui est un peu rebutant mais je suis bien accueillie. Ici, on ne veut pas me vendre une bouteille d’eau mais des chaussons en plastique car ici, on ne prête pas pour des raisons d’hygiène. Je comprends mais du coup, j’ai pédalé pieds-nus. Bref. Les vestiaires sont bien éclairés, propres et les casiers assez grands. La grande pièce qui abrite la piscine (dans le sol) est bien mise en scène avec des spots lumineux qui créent une ambiance « presque spa » du lieu.

100ème article du blog : combat de cours d’aquabike dans la capitale ! (ça va pédaler dur…)

La piscine qui déchire (source : page Facebook de l'Entrepôt - Centre d'Aquabiking)


Je suis accueillie près de la piscine par un petit gars en slip de bain qui règle sa musique. Je tremble mais très vite, je me rends compte que c’est le prof. Le cours commence et très vite aussi, je fais le constat fort rigolo que ce prof ne semble pas en être un. Exemple : -   « Allez, on y va jusqu’à 15 ! »Puis tu te rends compte qu’il ne compte pas et soudain il s’écrit : -   « 8-9 ! On change ! 4-5 ! Allez je veux voir tout le monde debout ! »
Je pédalais en étant morte de rire, il comptait n’importe comment. Mais surtout, c’était ce slip de bain qui devait avoir pour imprimé des autocollants de valises (vous voyez le truc). Bref, je me suis dit qu’il s’agissait d’un prof de fitness qu’on avait mis là un peu par hasard. En plus, la musique était beaucoup trop forte. J’ai cru un instant être au Macumba Night. Enfin, les exercices étaient tellement forts que j’ai eu très peur qu’en venant ici deux fois par semaine, je ne perde pas ma cellulite mais prenne trop de muscles au niveau des cuisses et ne devienne pas très fine…

100ème article du blog : combat de cours d’aquabike dans la capitale ! (ça va pédaler dur…)

Source : page Facebook de l'Entrepôt - Centre d'aquabiking

A la fin du cours (qui comportait bien peu de récupération… mais des étirements), le prof disait au revoir aux élèves comme s’il lançait des perches. A l’une d’entre nous qui portait un maillot deux pièces (oui, les filles en maillot deux pièces sont rares dans ces cours), il a lancé un « A bientôt j’espère ! » désespéré comme le serait Jean-Claude Dusse des Bronzés. Je suis sortie de la piscine morte de rire. Dans les vestiaires, je me suis sentie mieux que dans ceux de la Maison Popincourt : il y avait du savon dans les douches et surtout de la place pour tout le monde. En revanche, j’ai entendu des filles parler entre elles sous les douches au sujet d’un tarif préférentiel que leur ferait le patron. C’est con, il ne m’a rien proposé le patron quand je suis partie.

Bilan :

Maison Popincourt

Les plus : un vrai prof, un joli lieu, des chaussons en prêt, le site internet sur lequel on peut voir le nom du prof sur les horaires.Les moins : les vestiaires aussi tropicaux que Tropico !

L’Entrepôt :

Les plus : les vestiaires, le côté « nouveau lieu »Les moins : MAIS C’EST QUOI CE PROF QUI SE CROIT AU CLUB MED ? Et puis, il semble qu’il y ait des prix différents selon les gens… Enfin, sur le site internet, on ne peut pas voir qui nous fera pédaler pendant 45 minutes.
Mon verdict : Je suis retournée à la Maison Popincourt, craignant trop de retomber sur le petit prof de l’Entrepôt. Et finalement, ça me va très bien.
A vous de faire votre choix ! 
En attendant, je travaille mon régime et vous en parle très vite !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


My Morning Glory 134 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte