Magazine Médias

The climb (3×06)

Publié le 06 mai 2013 par Bigreblog

De retour à Westeros, cette fois un lundi soir, parce que je suis au taquet… Je sais que vous allez apprécier la review earlier than usually scheduled. :)

Dites-donc, cette semaine, j’en ai eu pour mon matricule!

;)

As always, méga spoiler alert. As if you needed it anymore.

Premier arrêt post-générique, le Nord du Mur. J’avais presque oublié que Sam était parti en randonnée avec Gilly et son mioche Toujoursannom. Lequel mioche couine parce qu’au Nord, ben, ça caille. Donc, Sam, qui est nul en allumage de feu, décide de pousser une chansonnette qui, selon moi, devrait parler des dieux (mais lesquels?) et qui ne ressemble pas à grand chose.

Pendant ce temps, plus au Sud, toujours en Angleterre (gné, cherchez le pun), Osha et Meera se fritent devant un Bran pour une fois bien éveillé. Le thème du fritage? Qui c’est qui skin le mieux le lapin, Braninet? Cette tassepé de fille de nobles ou meuwah, la distinguée sauvageonne?

a1

Bran, qui en a ras-la-couenne de ces femmes et de leurs ragnagnas, leur fait faire la paix.

Et pendant ce temps, c’est le drame. Jojen, mon Jojen , qui juste avant piquait un minouche somme, se met à faire une crise d’épilepsie. Seigneur, j’ai mal. Rien qu’à le regarder, j’ai envie de gueuler. L’épilepsie, c’est une des pires. César approuve.

La crise d’épilepsie ayant été provoquée par nothing else than a vision de Jon Snow, voilà donc qu’on retrouve l’indigne Fils-de-Ned-is-dead, sa rousse, son roux à l’accent pourrave, et son Orell. Grrrr, Orell… (faites chier aussi, pourquoi Mackenzie Crook alors que je le trouve trop canon?) Bref, après avoir discuté alpinisme et shampooing, le désormais plus-puceau Jon Snow se fait une fois de plus emmerder par sa gonzesse, qui n’a pas terminé ses blagues salaces. J’aime cette fille.

Je l’aime encore plus quand elle lui balance à la tronche qu’elle sait que le Snow ne trahira pas la Nightswatch. Je l’aime encore plus quand elle lui demande de ne pas la trahir elle, parce qu’à part lui, tout le monde se fout royalement de savoir si elle est vivante ou pas.

Décidément, ce nouveau ptit couple, entouré de Sir le Bourrin Tormund et Sir le Canon Orell (vosgueules, je vous entends d’ici crier au secours), leurs chaperons. Ou pas.

Pendant ce temps, tant qu’à faire, restons chez Stark, voilà qu’Arya apprend à faire des trous dans un épouvantail en imaginant qu’il a la tronche de la Fouine, puis de Tasoeurlareine (hihi, la Dame et ses surnoms). Anguy, qu’ici je renommerai Robin Hood for obvious reasons (c’est donc lui que j’ajoute à la liste cette semaine), lui donne des cours, pendant que Thoros regarde la gamine amoureusement. S’il avait eu des gosses, je parie qu’il les aurait appelés Arya, Arry et Aryo. ^^

a1

Notre Little Lady spottant des gens à cheval pas loin, Robin Hood reprend son jouer à corde et va voir qui c’est (mon phrasing, sérieux).

Ah ben ça alors. Je ne m’y attendais pas.

Rhllor is back cette semaine encore, le valyrien aussi, même si Mélisandre (tassepé va) le parle vachement mieux que Thoros, qui a l’air aussi doué qu’un vache chantant la Marseillaise.

« Eh ben alors, Connasse, pourquoi tu viens dire bonjour à un confrère? » « Ben, pour trouver le seul Barathéon dans les parages, pardi! Mouarararar! »

Du coup, je me suis offert une petite frayeur. Parce qu’Arya, loin d’être la fille sans couilles qu’on pourrait croire, n’a pas peur de la vilaine Witch from Stannis. Et que j’ai vraiment cru que ma Grognasse préférée (ou certainement PAS!) allait lui faire du mal.

Personne ne fait du mal à mon Arya, caspisce?

Back on the Wall, les alpinistes ont fini de placer leurs raquettes et crampons, et commencent à grimper. Avec le Snow en fin de cordée, Tormund est pas fou non plus (bizaremment, un cerveau se cache sous la barbe), et cet imbécile de fils de barmaid a peur du vide. Son cas ne s’arrange pas.

a1

Quand on parle d’imbécile, Theon Greyjoy n’est jamais loin. Ramsay Snow non plus. Ce ptit enfoiré ayant décidé de jouer les bourreaux ad vitam (ou jusqu’à ce que son jouer ne crève), il le réveille à coups de clairon (adorable jeune homme).

Si Ramsay vous paraissait cruel, après cette scène, vous allez juste le haïr. En plus, il se fait passer pour des personnes qui n’existent pas, dans des châteaux de gens morts.

Connard, va.

Euh, les gens? J’hallucine ou Thikc Kevin de The boat that rocked joue un Frey? oO Parce que là, mon cerveau vient juste de crier « A l’aaaaaaiiiide, pas lui! » Il m’énerve profondément, ce gars, au fait. C’est sa voix je pense. Ou son air ahuri. Ou les deux. Ouais, plutôt les deux. J’aime les packages.

Bref, Robb a demandé à son ex-beau-père-to-be d’envoyer des rejetons pour faire la paix. Uh uh. Mais bien sûr. Mais vas-y, Walder-chéri (ééék), prend ma dignité, prend Harrenhal, prend même mon imbécile d’oncle si tu veux. Il est encore potable, je te le donne.

Robb m’énerve. Mais alors là, puissance quatre milliards.

Par contre, le grand-tonton qui rabroue Edmure, paf, listé. ^^

Roose Bolton, comme son fils, aime torturer les gens bien. Alors qu’il renvoie Jaime à la capitale avec son moignon, il ne veut pas lui rendre sa Brienne.

Je serais vénère à moins.

Mon OTP s’envole aux quatre vents… :’(

Mufasa rencontre enfin Olenna, pour lui annoncer que Cercei devrait épouser son gay de petit-fils. Et cette scène vaut son pesant d’or. Juste pour la répartie. « Ton petit-fils est un sodomite, il devrait être brulé vif. » « Ta fille se tape son frère, si j’étais toi, je la mettrais en veilleuse. » BAM. Olenna, Madame, venez me faire un câlin.

a1

Et pendant ce temps, en Islande, Jon Snow et ses potes grimpent toujours. J’aurais dû le sentir venir, le coup de la faille.

Et le coup du Orell qui veut couper la corde.

Je pense que, malheureusement pour mes mirettes, Mackenzie ne va pas faire long feu…

Sauf si Snow perd sa trace… Cet imbécile ne sait même pas où est le Nord, donc…

:D

Et Sansa est toujours aussi en amour avec son Chevalier des Fleurs, pendant que leurs nouveaux fiancés les regardent. Je me sens mal pour eux, oui, même Cercei. Loras n’est pas vraiment le mec le plus cool du monde.

a1

Et en plus, quand elle lâche un ptit mot sur le fait qu’elle compatit à la douleur de son frère devant annoncer la mauvaise nouvelle à Shae, je l’aimerais presque bien. Sauf que c’est Cercei.

Quand on parle de Funny-Whore, la voilà qui arrive au grand galop. Son Simba entrant dans la chambre de Lady Naïve-en-chef pour lui apprendre « Eh, chérie, au lieu d’épouser l’homme de tes rêves, tu vas m’épouser moi, trop cool, nan? »

Tyrion, j’ai mal mon poussin.

Varys et Littlefinger. Je les shipperais bien, ces deux-làs. En brotp. ^^ Même si Petyr-chouchou, sur ce coup-là, a été un enfoiré.

a1

Les gens, dites au revoir à Ros. Un personnage qui certes ne servait pas à grand chose, mais qui ne méritait pas d’être donnée en pâture à Joffrey.

Tssss… J’en enlèverais bien Petyr de ma liste, tiens…

Bref, les enfants, The climb, c’est encore et toujours un épisode avec UNE BLOODY MINUTE DE JOJEN SEULEMENT, beaucoup de Snow, pas mal d’Arya, et pas de Stannis… Haaaan… -_-

Bon, à dimanche?

:)



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bigreblog 1726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte