Magazine Afrique

La nouvelle loi des associations est venue pour contrôler le travail des associations

Publié le 07 mai 2013 par Kabyle @Madjid_SERRAH

Formation-associations-AEC-Akbou-Bejaia.png

ODH Tizi-Ouzou : Le centre culturel d’Akbou a abrité le 3 et 4 mai une rencontre de formation pour des cadres associatif du réseau algérien de la Fondation Anna Lindh ayant pour thème « La gouvernance associative et la gestion administrative et financière d’une association ». Une formation organisée par l’association Etoile Culturelle d’Akbou et animée par M. Mustapha Hamoumou, consultant en management de projet afin de permettre aux acteurs associatifs d’acquérir les principes et s’approprier d’outils de bonne gouvernance et de gestion démocratique des instances.

Le programme de la formation a été scindé en deux journées, la première a été consacrée pour parler du cadre légal et réglementaire régissant l’action associative et les outils et méthodes de diagnostique associatif interne et la deuxième pour parler de la gestion financière et la gestion administrative de l’association.

Pour M. Hamoumou, la nouvelle loi des associations est venue rien que pour contrôler les associations. « L’Etat a les moyens pour contrôler le travail des associations sans recourir à des lois pareilles » a déclaré M. Hamoumou lors de son exposé.

Madjid pour l’ODH Tizi-Ouzou


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Kabyle 13373 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte