Magazine Bd

Douce, tiède et parfumée, (T1) Le doute

Publié le 07 mai 2013 par Un_amour_de_bd @un_mour_de_bd

Quant Ally, jeune femme douce et innocente découvre un lourd secret, son monde tombe en poussière sous le poids de ses doutes…

Scénario et dessin de Ignacio Noé. Public conseillé : Adultes, grands adolescents

Style : Aventure fantastique Paru chez Glenat, le 24 avril 2013 Share

L’histoire

Ambiance bourgeoise, début du 20e siècle.
« Douce, tiède et parfumée » : Voici l’image qu’Ally, jeune femme « parfaite » se fait de son futur foyer.
Mais ses rêves n’y ressemblent pas : deux guerriers géants s’y affrontent brutalement jusqu’à la mort, saccageant tout sur leur passage. Ce n’est qu’un cauchemar, mais la réalité qui l’attend est aussi violente : son père, philosophe et sociologue émérite vient d’être assassiné.
Forçant le secrétaire à la recherche d’indices, Ally découvre qu’elle fut adoptée à sa naissance, pour vérifier des postulats éducatifs. Révoltée, elle fuit la maison à la recherche de ses racines…


douce_tiede_parfumee_t1_00couv
DOUCE TIEDE PARFUMEE T1[BD].indd.pdf
DOUCE TIEDE PARFUMEE T1[BD].indd.pdf
douce_tiede_parfumee_t1_19
douce_tiede_parfumee_t1_36
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail

Un monde personnel et excessif


Noé Ignacio, dessinateur remarqué du très étonnant « Heldorado » chez Casterman revient avec une nouvelle série « rien qu’à lui ».
Travaillant scénario et dessin, il nous propose un album qui lui ressemble intégralement : étonnant, excessif, sensuel, et sombre à la fois.
Le choc visuel qu’il y distille vous fera acheter OU éviter cet ovni visuel. Son dessin expressif, sublimé par une mise en couleur tantôt réaliste tantôt expressionniste, est toujours à la recherche de l’émotion.
Avec « Tendre, tiède et parfumée’, Noé continue l’exploration de son univers.
Mélangeant allègrement à un rythme soutenu et sans préambule des scènes sensuelles, dramatiques et ultra-violentes, il nous plonge dans son monde « extrême ». Que ce soit dans le monde des conquistadors, celui des stades de Football, ou un début de siècle suranné, Noé compose un poème excessif et personnel qui ne vous laissera pas de marbre. Dès les premières planches, le récit passe d’une sensualité très soft à une scène de folie furieuse. Le ton de « Douce, tiède et parfumée » est donné, vous êtes prévenus !
Durant 48 pages, Noé vous entraine dans les méandres de son récit inattendu ou le beau succède à la folie et le réel au rêve. Si vous cherchez un récit prévisible, passez votre chemin. Noé prend des tours et des détours qu’il est le seul à connaitre.

Les personnages


Ally, l’éternel féminin, n’échappe pas à sa façon de raconter. Subissant tour à tour scènes de tempêtes et moments de calmes, Ally se révèle. Jeune fille soumise au début du récit, c’est une femme volontaire et combative qu’elle deviendra au fur et à mesure des épreuves. Le propos est simple mais efficace : En affrontant les difficultés, Ally deviendra la femme qu’elle est vraiment.
Pourtant, même si on s’attache de plus en plus à ce personnage en pleine évolution, il est difficile de ressentir une vraie empathie pour elle.

Et ça marche ?


Bien entendu, ce ton « extrême » ne peut pas plaire à tout le monde. Qu’on apprécie (ou pas) cet excès de tous les instants, le lecteur est chahuté lui aussi dans l’univers de Noé. De l’irritation, des rires, des larmes, de l’intrigue, de la surprise, de l’érotisme, Noé ne nous épargne aucune émotion. Même si l’intrigue n’est pas d’une originalité folle, le ton si particulier de l’album le rend toujours plus accrocheur.

Pour résumer


Comme à son habitude, Ignacio Noé compose avec « Douce, tiède et parfumée » un univers marqué par l’exotisme où cohabitent, dans la plus simple évidence, violence et douceur, science et onirisme. Ce monde fascinant et personnel vaut le détour, ne serait-ce que pour admirer de dessin et la couleur de cet incroyable dessinateur, doublé d’un scénariste en devenir.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Un_amour_de_bd 11957 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines