Magazine Médias

CSI : Crime Scene Investigation, les épisodes-cultes : le 1.09 "Unfriendly Skies".

Publié le 07 mai 2013 par Hellknight @HellKNIGHT2010

Sc : Andrew Lipsitz & Carol Mendelsohn & Anthony E. Zuiker. H : Andrew Lipsitz. R : Michael Shapiro.

Résumé de l’épisode :  Grissom et son équipe enquêtent sur la mort d'un passager voyageant en première classe sur un vol pour Las Vegas. Les enquêteurs sont obligés non seulement d'examiner les preuves physiques, mais aussi d'interroger tous les passagers en première classe pour connaître leur vision personnelle de l'incident.

Le choix du crime :  En général, il est peu fréquent pour une série qu’un très bon épisode succède à un autre dans l’ordre de production. C’est pourtant le cas avec l’épisode 1.09, qui propose une intrigue dans un autre genre que le précédent. Si le 1.09 présente bien entendu une nouvelle enquête pour l’équipe de Grissom, la scène de crime est des plus atypiques, puisque le meurtre a eu lieu pendant un vol d’une compagnie aérienne. Ce qui signifie que l’avion doit être immobilisé le temps de l’enquête, mais que le temps presse, celui-ci devant être remis en service. L’enquête doit alors être résolue en une nuit, l’appareil ne pouvant être indéfiniment immobilisé, d’autant plus que le Sheriff voudrait lui aussi avoir rapidement un coupable. 2nd élément rendant l’épisode passionnant, c’est que tous les passagers du vol se révèlent être bien entendu des suspects potentiels. Suspects qui semblent peu décidés à parler ou à dévoiler la vérité au sujet des évènements s’étant déroulés lors de ce vol. 3ème élément, l’épisode ne compte qu’une seule et même enquête qui va solliciter tous les membres de l’équipe. (habituellement, on suit 2 à 3 enquêtes en parallèles). Unité de temps, de lieu quasiment, et d’action, donc. Et l’épisode est d’autant plus remarquable que la caractérisation fonctionne à plein : Grissom, peu à l’aise avec les gens en général, délègue la partie “relations publiques” à Catherine Willows, et n’a apparemment connaissance de certains sujets sexuels uniquement d’après la lecture de revues médicales. A la différence de Sara Sidle, qui s’est déjà envoyée en l’air à l’occasion d’un vol. Brass, qui joue l’espace d’un instant les papa-poules avec une petite fille, se révèle des plus attendrissants. De nombreuses petites scènes permettent donc de voir les personnages sous un autre jour, d’en apprendre encore un peu plus sur eux. Le point d’orgue est atteint quand, pour démêler la vérité, l’équipe au complet confronte les preuves aux témoignages des suspects, n’ayant plus que 10 minutes pour comprendre la sinistre réalité des évènements, comme c’est souvent le cas dans les séries où la résolution intervient dans les derniers instants. Pour ce faire, l’équipe va se livrer à un jeu de rôles, chacun se mettant à la place d’un des passagers, avec des choix reflètant la personnalité ou les relations qui les unissent. Une autre scène marquante clôturant l’épisode, s’ajoutant à celui-ci, vient encore élever l’intérêt pour celui-ci : l’équipe, réunie après avoir résolu l’enquête, se confronte à débat philosophique sur la nature humaine, chacun se demandant comment il aurait agi dans de telles circonstances. Seule point d’ombre à ce tableau idyllique, la conclusion est bien entendue apportée par un Grissom père la morale, se plaçant au-dessus du lot et du débat, incarnant une fois encore un paragon de vertu qui amène certes la réflexion à un autre niveau.

Les Références culturelles de l' épisode :  Grissom : " We have 10 minutes...We're going to have to do a 'Run Lola Run' in real time. "  Il s'agit d'une référence au film allemand de 1999 film Lola rennt (en Français, Cours, Lola, Cours).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hellknight 118 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte