Magazine Asie

Match de boxe thaïe: Femme trompée VS maîtresse

Publié le 07 mai 2013 par Asianmike
En général, quand son mari la trompe, si une femme a envie de boxer quelqu'un c'est son mari mais pas toujours. En général, ça se fait en privé et sans arbitre mais pas toujours... Ainsi un match de boxe thaïlandaise d'un nouveau genre a vu le jour dans la province de Rayong, dimanche. Une femme bafouée a affronté sa rivale, maîtresse de son mari, sur un ring de boxe thaïe avec comme lot pour la gagnante, le mari volage et 40 000 baths. Ben, oui, faut bien compenser la décôte du monsieur qui a plus de kilomètres au compteur que prévu ;)
Boxe thaie femme maitresse
Photo: pattayadailynews.com
5 mai 2013 - 23h00 - Province de Rayong Thaïlande - Ring de la Srimanophas Temple School, dans le coin gauche, Fontheam Por Chatchai, 27 ans, 75 kilos, la femme en titre, dans le coin de droit, Daojerdja Orr Meekhun, 29 ans, 58 kilos, la challenger et amante du mari de la première. Le match en trois reprises commence sans round d'observation. La femme bafouée lâche ses coups et atteint Daojerdja, short bleu, au visage, la faisant tomber plusieurs fois. Dans le 2e round, les jeux de jambes et coups de pieds rentrent en action et le match s'équilibre. A la 3e reprise, décidé à conserver son titre (enfin son mari), Fontheam enchaîne les coups, son adversaire encaisse jusqu'au gong annonçant la fin du match. La domination de la femme revancharde est incontestable. Elle est proclamée vainqueur et reçoit une ceinture - non, pas de chasteté, de championne de boxe, non mais ! - et un chèque de 40 000 bahts (environ 1000 euros). Et elle gagne donc aussi l'exclusivité sur son mari. On peut être sceptique sur ce dernier lot d'autant plus qu'après sa victoire, Fontheam a déclaré regretter que son mari ait encouragé sa maîtresse pendant tout le match. C'est vrai que c'est pas très fair play. En voilà un qui va être content de rentrer à la maison. En tout cas, maintenant qu'il a vu le punch de sa femme en action, il va peut-être filer droit !
Vu la fidélité toute relative des Thaïlandais - une étude controversée réalisée par Durex l'été dernier concluait que les hommes thaïlandais étaient les champions du monde de l'infidélité quand les femmes thaïlandaises n'arrivaient que secondes -, y a peut-être un créneau à prendre, ce type de combats peut avoir un bel avenir au Pays du sourire. A quand une ligue de Boxe Thaïe spéciale infidélité ?

Une information Pattayadailynews.com

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Asianmike 7290 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines