Magazine Côté Femmes

1 + 1 = 2 (je crois)

Publié le 19 avril 2008 par Juval @valerieCG

learnmultiplication.jpg Je ne sais pas compter. Je sais lire et écrire, mais compter, non


En réalité ça n’est pas ma faute mais celle de l’Education Nationale qui n’a pas su m’apprendre les bases du calcul mental. Il ne s’agit pas d’un problème d’ordre intellectuel. Je ne sais pas ça doit être génétique, comme la paresse (je suis corse) et l’alcoolisme (ha non je suis pas polonaise pourtant)

J’ai du demander à une copine de m’aider l’autre jour pour savoir quelle heure il était il y a 12h (pour info, il était 22h il y a 12h à ce moment précis)

medium_lesmontresmolles.jpeg

J’ai essayé de compter. Mais je sais pas, j’ai paniqué. J’ai commencé par me dire «ok facile, il est 10h donc y’a 10h il était minuit» Et pis j’ai bloqué. Ouais pour 2h. Oui 24-2 =22 il paraît mais j’ai pas assez de doigts pour compter. Je vous rassure hein, j’avais trouvé avant qu’elle me donne le résultat c’était juste… Pour être sure…

Note : se moquer, c’est mal.

051212_chiffres_lettres_3.jpg
Quand je vais chercher du pain, et que je n’ai pas la monnaie, je calcule avant combien le mec va me rendre.

«alors c’est 80 centimes le croissant donc j’ai une pièce de 1€ donc je récupère 20 centimes» Un éclair de joie illumine mon doux visage, et je comprend ce qu’à du ressentir Archimède quand il a comprit des trucs. Quand on me rend la monnaie, j’explore les petites pièces comme une vieilles grand mère qui croit qu’on la vole (non moi c’est juste pour vérifier que j’avais juste et après je m’auto-congratule)

marchande.jpg
Ce qui est relou c’est quand on va boire un verre entre amis et qu’on fait les comptes. Là je panique (oui je panique souvent devant les chiffres)

Par exemple, je n’ai pas de monnaie, ni bidule mais chose en a. Là, le brouillard londonien s’épaissit autour de moi je ne sais pas ce qu’il se passe. Je les vois prendre les différents billets et les pièces et dires des mots avec des chiffres et des «toi tu dois tant donc je te prends tant et je te rend ça». Je me retrouve avec une somme je ne sais pas comment
Ceci dit ça n’est pas si handicapant : au moins je sais qui sont mes vrais amis. Ceux qui me font payer ce que j’ai VRAIMENT dépensé. Ou ceux à qui je prête de l’argent et qui me rendent LA BONNE SOMME. Il serait tellement simple de me donner 15€ quand on m’en doit 300€.
Par contre, allez comprendre,

medium_sudoku.png

j’adore le Sudoku et je déchire.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Juval 59548 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine