Magazine

Les grecs et le moyen âge: avons-nous une dette envers les arabes ? (4 et fin provisoire)

Publié le 19 avril 2008 par Vincent

Conclusion provisoire de tout cela: ce qui me dérange donc dans ces deux articles, c'est cette idée qu'au fond on ne devrait rien aux arabes (comme s'il y avait quelque chose de honteux ...). Rectifions de toute façon immédiatement: si dette il y avait ce ne serait pas aux arabes en soi (ou aux musulmans, invoquer l'islam serait encore plus noyer le poisson !) mais à quelques individus isolés (comme cela a souvent été le cas). Arabes peut-être mais l'esprit souffle où il veut et il s'est trouvé qu'en certains lieux, à certaines époques, il trouvait parfois des contrées temporairement plus favorables que d'autres. Ce pouvait être Saint-Michel ou Bagdad. On ne tirera de ce fait aucune  conclusion solide en réalité: ni interpénétration profonde des cultures ni ignorance totale d'ailleurs -  comme si les civilisations fonctionnaient en vase clos, pas d'enseignement particulier sur le rôle positif ou négatif sur la religion: la pensée d'al Farabi s'explique-t-elle à la lumière de sa pratique religieuse ? Pas sûr du tout ! Ce qui ne veut pas dire que l'on puisse faire d'al Farabi ou d'Averroès - comme ce fut un temps la mode -  un précurseur d'une quelconque position équilibrée entre foi et raison. Décidément, nous avons encore beaucoup de chemin à faire avant de saisir vraiment l'esprit du moyen âge.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vincent 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog