Magazine

Le pape et l'oecuménisme

Publié le 19 avril 2008 par Micheljanva

" Christian Vanneste élu président | Accueil | Nouvel aveu de Giscard "

19 avril 2008

Le pape et l'oecuménisme

Hier, après la visite à la synagogue de New York, le Saint-Père a participé à une rencontre oecuménique en l'église St.Joseph de New-York, à laquelle étaient présents 250 représentants de 10 confessions chrétiennes. Le Pape a notamment affirmé :

"La possibilité même d'une révélation divine, et donc de la foi chrétienne, est souvent remise en cause et débattue par des tendances de pensée très répandues dans les milieux universitaires, dans les médias et dans l'opinion publique. Pour ces raisons, un fidèle témoignage de l'Evangile est plus nécessaire que jamais. Il faut que les chrétiens donnent une raison de leur espérance avec clarté.

Souvent, les non-chrétiens, après avoir vu la fragmentation des communautés chrétiennes, sont, à juste titre, troublés par le message même de l'Evangile. Parfois les croyances et les comportements chrétiens sont modifiés à l'intérieur des communautés par ce que l'on appelle des " actions prophétiques", basées sur une herméneutique qui n'est pas toujours en accord avec l'Ecriture et la tradition. [...] Si la force du Kerigma n'a rien perdu de son dynamisme intérieur, nous devons nous demander si elle n'a pas perdu de sa force par une mise au point relativiste de la doctrine chrétienne similaire à celle que nous trouvons dans les idéologies sécularisées qui soutiennent que seule la science est " objective" et relèguent complètement la religion à la sphère subjective du sentiment de l'individu. [...]

L'acceptation de cette ligne de pensée erronée porterait les chrétiens à croire que, dans la présentation de la foi chrétienne, il n'est pas nécessaire de souligner la vérité objective, parce qu'il n'y a qu'à suivre sa propre conscience et choisir la communauté qui correspond le mieux à ses goûts personnels. Le résultat en est une prolifération continuelle de communautés, qui, fréquemment, évitent les structures institutionnelles et minimisent l'importance du contenu doctrinal pour la vie chrétienne [...] [c'est] seulement dans un enseignement sûr que nous réussirons à répondre aux défis qui nous assaillent dans un monde changeant. C'est seulement ainsi que nous donnerons un témoignage ferme de la vérité de l'Evangile et de son enseignement moral. C'est le message que le monde espère entendre de nous.

Comme les premiers chrétiens, nous avons la responsabilité de donner un témoignage transparent des " raisons de notre espérance", de façon à ce que les yeux de tous les hommes de bonne volonté s'ouvrent pour voir que Dieu a manifesté son visage et nous a permis d'accéder à sa vie divine à travers Jésus-Christ. Lui seul est notre espérance!".

Michel Janva

Posté le 19 avril 2008 à 22h22 par Michel Janva | Catégorie(s): L'Eglise : Benoît XVI

Commentaires

Kérygme, pas kerigma.

Rédigé par : Olivier | 19 avr 2008 23:06:23



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Micheljanva 645 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog