Magazine Asie

PEACE SIGN, Symbole d'une nation

Publié le 13 mai 2013 par Jdoramawebzine @jdoramawebzine

PEACE SIGN, Symbole d’une nation

image

Ce qu’il y a de bien avec les dorama, c’est qu’ils nous en apprennent beaucoup sur la culture Japonaise, et dans Nobuta wo Produce, les références culturelles sont vraiment nombreuses. Dans cette course à la popularité, nos héros font preuve de beaucoup d’imagination pour nous, européens, alors que certaines idées ont simplement été empruntés à la culture populaire. C’est le cas du “Nobuta Powaa”. Cette danse sensée invoquer les pouvoirs magique de Nobuta, ou du moins lui donner du courage, peut aisément être assimilé au Peace Sign, cher à la jeunesse Nipponne. Mais pourquoi diable font-ils TOUS ça devant l’objectif? Bien qu’il soit difficile d’analyser un phénomène culturel qui a mis des années à se mettre en place, la question était bien trop existentielle pour ne pas tenter d’y répondre^^
V POUR VICTOIRE
L’origine du Peace Sign remonterait à la seconde guerre mondial où ce geste ne signifiait pas encore la paix, mais la victoire. C’est le ministre belge Victor de Laveley qui aurait proposé à son peuple d’adopter ce signe d’unification des Wallons et des Flamands contre l’occupation allemande, en faisant remarquer qu’il représentait la première lettre des mots Victoire et Vrijheid (Liberté en Néerlandais). La chaîne de radio BBC relayera ce mouvement de rébellion et le nommera “V Campaign”. S’étendant désormais au delà des frontières belges, le geste pour la victoire conquit toute l’Europe occupée. Le 27 Juin 1941, une version audio est crée à partir du morse pour “V”, ressemblant étrangement au premières notes de la 5e symphonie de Beethoven composée un siècle plus tôt.

image


Le premier ministre du Royaume-uni Winston Churchill adhère à cette campagne et arbore le signe de la victoire à chaque apparition publique et en présence de photographes. Ainsi popularisée, la gestuelle semble avoir atteint le Japon via les soldats des nombreuses bases américaines qu’abrite le pays après la guerre. Soldats dont la culture influence le pays dans bien des domaines.
Vers la fin des année 60, le manga de baseball Kyojin no Hoshi est le premier à faire référence au V sign. Puis en 1969, le dorama de volleyball, Sain wa V, participera également à la propagation d’un esprit combatif lié au signe de la victoire.
ON FAIT LA PAIX?
À la même période aux États Unis, le Vsign est adopté par la contre-culture, notamment par le mouvement anti-guerre du Vietnam. Mais ce qui a gravé le Vsign comme synonyme de paix dans la mémoire collective, fut sans aucun doute le festival de Woodstock en 1969. Trois jour de concert dans une campagne britannique et plus de 450 000 spectateurs prônant la paix et l’amour auront été nécessaire pour faire briller la culture hippie à travers le monde. Mais les raisons de l’engouement des Japonais pour ce geste reste toujours obscure. On pourrait l’expliquer avec le couple pacifiste le plus sulfureux de l’époque, John Lenon & Yoko Ono, mais l’histoire voudrait que ce soit lors des Jeux Olympiques d’hiver de 1972, avec la danseuse sur glace américaine Janet Lynn, que le signe de paix ce soit popularisé. Janet était une jeune pacifiste chaleureuse, elle est entré dans le cœur des Japonais grâce à sa performance sur glace lors de sa représentation finale, puisque malgré sa chute, elle se releva avec le sourire et armée d’un Peace Sign.

image


On attribuera malgré tout l’explosion du phénomène “Pose Photo” à Jun Inoue, membre du groupe The Spiders, qui brandit le Peace Sign pendant le tournage d’une pub pour les appareils photo Konica en 1972. Ce geste qu’il fera spontanément donnera naissance à une  série d’affiches publicitaires. On estime à 1980 la date ou la gestuelle est entrée dans les mœurs Japonaises, avant de conquérir l’Asie toute entière.

image


C’EST PAS MA FAUTE!
Voilà pour l’origine supposée du Peace Sign et après la lecture de cet article, tu en sais plus que la plupart des Japonais puisque’ aujourd’hui, si tu demande à un jeune pourquoi il exhibe ses doigts devant la camera, il te répondra sûrement qu’il l’a toujours fait sans trop s’en apercevoir. Et ce, quelque soit l’humeur, l’heure ou la météo. À croire qu’il sont formés depuis le plus jeune âge pour que ça devienne instinctif…
Nous ne sommes évidement pas les seuls à nous être posé la question et cette vidéo d’un “Gaikokujin” interviewant des Japonais mérite le coup d’œil -> http://www.youtube.com/watch?v=JYBzx-R5liU


Relire tout les articles du JDW#07

PEACE SIGN, Symbole d'une nation
13 mai ’

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jdoramawebzine 178 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines