Magazine Société

Qui sera gagnant le 1er mai ?

Publié le 20 avril 2008 par Vonric Vonric

*Réflexion*Alors que les Français iront flâner (si le temps le permet) et profiteront d'une journée de repos, alors que les Allemands de Stuttgart commenceront les festivités du festival de la biere (j'y serais le 2), certains Anglais iront voter le 1er mai pour élire le maire du Grand Londres.

Pour la petite histoire, le Grand Londres, inclut 32 borough pour former le Greater London qui couvre presque 1600 km2 et contient 7,5 millions d'habitants (attention, la comparaison parait ridicule : Paris ne fait que 86 km2 - en excluant les bois de Vincennes et Boulogne). Les habitants de Londres élisent au suffrage direct les membres du Greater London Authority, l'assemblée qui dirige la métropole, ainsi que le maire (directement élu depuis 2000).

Ken Livingstone (Labour party) était à la tête du GLC (Greater London Council) de 1981 à 1986. La rumeur nous apprend que celui qui était surnommé Red-Ken ou Ken Le Rouge énerva tellement Margareth Thatcher, que celle ci décida tout simplement de supprimer le GLC (et nomma un Ministre de Londres en remplacement !). Pour bien faire les choses, ce qui fut le bâtiment de la prestigieuse Mairie de Londres devint un Aquarium...et un MacDo (pour vous faire une idée, imaginez ça dans l'Hôtel de Ville de Paris). C'est avec l'arrivée du New Labour au pouvoir en 1997 que le système change quelques années plus tard et Londres retrouve son assemblée et son maire élu au suffrage direct. Camouflet pour Blair, ce ne fut pas Frank Dobson, le candidat du Labour, qui fut élu, mais Red-Ken le retour (qui se présentait en indépendant, fâché avec son ancien parti ; avec sa victoire, ce dernier lui pardonna d'ailleurs rapidement).

Bref, voici Ken Livingstone élu en 2000, puis confortablement réélu en 2004... et à nouveau devant les électeurs en 2008. Je ne présenterai pas son bilan (j'ai déjà parlé de ses résultats dans les transports), mais je préfère m'attarder sur les différents sondages trouvés ces dernieres semaines:

Le sondage de YouGov (pour le Evening Standard [1]) de début avril montre Boris JOHNSON [Conservatives] 49%, Ken Livingstone [Labour] 36%, Brian Paddick [LibDems] 10%. Donc +13 points d'avance pour Boris Johnson. Comme le système de vote tient compte des seconds choix, la prise en compte de ces derniers donne Johnson 56.

Boris Johnson semble donc sur de l'emporter, et les conservateurs de mettre (enfin) la main sur la mairie de Londres. Sauf que... sauf que YouGov est le seul à prévoir cette tendance, alors que les autres instituts de sondage, à l'image de Ipsos MORI (pour Unison), montre Ken Livingstone avec une légère avance, ou au coude à coude avec Boris JOHNSON 40%, Ken LIVINGSTONE 41%, Brian PADDICK 14%. Et la répartition des seconds choix (STV) confirme cette tendance avec un petit avantage pour Ken à 51% contre 49% pour Boris.

Quel que soit l'issu du vote, le 1er mai au soir certain(s) sondeur(s) vont pleurer ! 

[1] Rappelons juste ici que le ES est un des journaux les plus critiques par rapport a Ken Livingstone... cela et le résultat du sondage est-il lié ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vonric Vonric 7 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine