Magazine High tech

Trackmania Nations Forever, le test.

Publié le 20 avril 2008 par Pelomar

Au commencement, il y eu Trackmania. Un jeu bizarre, avec des petites voitures qui traçaient dans le désert sur des circuits complètement débile, à mi chemin entre la montagne russe et la course de formule 1. Pourtant ce fut le succès immédiat, principalement grâce à l'éditeur qui permettait évidemment de créer des circuits bien tortueux, mais surtout de se la péter en les partageant sur internet. Fort de ce succès, les développeurs réitérèrent l'exploit par deux fois. Et puis, un jour de mai 1976 (c'était un lundi), ils eurent l'idée de faire un trackmania gratuit pour la coupe du monde des jeux vidéo. Trackmania Nations était né. Et puis un autre jour (un jeudi), ils eurent l'idée de refaire un trackmania gratuit, mais pas pour la coupe du monde des jeux vidéo cette fois. Trackmania Nations Forever était né.

Si vous êtes un habitué de Trackmania Nations, TNF ne devrait pas trop vous déstabiliser. On conserve le même environnement (un grand stade), les mêmes bagnoles (des jolis formules 1), les mêmes graphismes (j'ai remarqué quelques jolis reflets et l'eau fait son apparition, mais c'est vraiment tout) et en avant Simone, roulez jeunesse, maréchal nous voilà. Ce qui ne veut pas dire que nous sommes face à un simple clone de TN. Pour commencer, un nouveau type de circuit fait son apparition : la terre. Les sensations sont totalement différente de l'asphalte, ca dérape beaucoup et change agréablement. En solo, il y a énormément de nouveaux circuits (sacrément pompé sur ce qui avait été fait par la communauté à l'époque de Nations d'ailleurs), mais qui m'ont néanmoins paru moins tordu que sous Nations. Et c'est tout. Eh oui, au niveau du jeu en lui même, il y a eu très peu de changements, d'autant qu'ils ont pour la plupart été pompé sur son homologue payant, United.
Ce qui a été complètement refondu par contre, c'est l'aspect communautaire. C'est simple, TNF est devenu un gigantesque concours de bite. Ça commence lors de l'inscription ou l'on vous demande le pays, puis votre région et enfin votre département. Ainsi, vous serez constamment classé au niveau mondial, national, régional et -oh surprise !- départemental. Et c'est là qu'on est bien content de vivre dans un trou paumé, ça fait toujours moins d'échelons à grimper (perso je suis 37ème au classement régional, c'est pas le parisien moyen qui peut en dire autant MOUAHAHAHA). Et le concours de celui qui à la plus grosse, c'est d'abord en solo. Les développeurs ont conservé le principe des médailles (un temps à battre de plus en plus balèze), mais cette fois celles-ci sont comptabilisé dans le classement mondial, histoire de pas laisser le solo de côté. De toute façon, les dévs font tout ce qui est possible pour que vous restiez devant Trackmania. Par exemple, à chaque fois que vous obtenez une médaille, le jeu vous propose d'affronter la médaille supérieure. Vous venez de gagner la médaille d'or ? Le jeu vous enverra vers un autre circuit. Machiavélique, et redoutablement efficace.
Comme tous ses grand frères, Trackmania prend toute sa dimension en multijoueur. Oui parce que le solo c'est bien gentil, mais il y a un moment ou on voudrait voir ce qu'on vaut face à des joueurs humains. Pour ça, de nombreuses fonctionnalités (tiré également de United je supose) on fait leur apparition : gestion des amis, classement multijoueur (qui n'a aucun rapport avec le classement solo)... Il est devenu très facile de rejoindre un serveur précis grâce à la création des favoris et le découpage des serveurs par pays permet non seulement de rejoindre automatiquement un serveur français, mais surtout de voir qu'on met une sévère branlée aux rosbeefs sur le classement mondial. Au niveau du netcode, ça avait l'air plutôt fluide malgré quelques lags, mais bon je suis en wifi ce qui fausse d'entrée le jugement. Enfin pour ce qui est des maps de la communauté, ça ne m'a pas paru super original pour l'instant mais gageons que ces feignasses vont rapidement se mettre au travail pour nous pondre des circuits de qualitay, comme dirait l'autre.
Certes, il faut aimer les jeux de bagnole sans collision et ou l'unique but -même en multi- est de battre un chrono. Il n'empêche que TNF est certainement le meilleur jeu gratuit disponible en ce moment. Graphismes de qualité, gameplay au poil et une communauté hyperactive, TNF à tout pour plaire. Anus.
PeLOmaR, 9/10
Type : course
site officiel : www.trackmania.com
Download : sur la site official, mais ca bien sûr !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pelomar 15 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte