Magazine Focus Emploi

Errance des personnes âgées, Sol-Secure, une surveillance sans pistage

Publié le 16 mai 2013 par Rozennlefeuvre @aladom
Errance des personnes âgées, Sol-Secure, une surveillance sans pistage

La société I3S-Solutions a mis au point un procédé intelligent et non invasif pour parer à l'errance des personnes âgées

Des étiquettes intelligentes cousues ou thermocollées sur les vêtements des personnes âgées dépendantes ou des jeunes enfants gardés en crèche, telle est la solution mise au point par la société I3S-Solutions pour pister de façon non invasive les fugueurs potentiels.

Quand l'errance des personnes âgées les met en danger de mort

Cet hiver, plusieurs faits divers dramatiques ont mis en lumière le problème de l'errance des personnes âgées, notamment en établissements spécialisés. On se souvient tout particulièrement de cette patiente de 90 ans, retrouvée morte « dans le froid » dans le parc de l'hôpital parisien où elle séjournait en janvier. Les fugues sont sources d'angoisse pour les familles et le personnel encadrants, à juste titre.  

Pour parer à ce problème d'une façon intelligente et discrète, une jeune entreprise du Sud de la France, I3S-Solutions, a mis au point une solution légère qui s'adapte aussi bien aux personnes âgées qu'aux jeunes enfants hébergés en crèches. 

Une solution pour "surveiller" les fugueurs 

Il s'agit de solutions de sécurité basées sur la technologie d' « étiquettes intelligentes » (tags textiles RFID), un principe qui a été nominé pour recevoir un trophée dans la thématique « Maisons de retraite » à « La nuit du Grand Age et du Bien Vieillir 2013 » qui se déroule le 16 mai au Casino de Paris. 

Avec son système Sol-Secure, I3S-Solutions propose aux pensionnaires de maisons de retraite, EHPAD et maisons médicalisées, un système anti-errance tout à fait innovant et qui s'inscrit dans la démarche gouvernementale d'éthique et de respect des droits fondamentaux des personnes humaines.  

Des étiquettes intelligentes 

La solution proposée par I3S-Solutions, met en scène la technologie RFID (Radio Frequency IDentification) passive (sans piles). Il suffit d'intégrer des étiquettes RFID en les cousant ou en les thermocollant dans les vêtements des résidents (étiquettes résistant aux cycles de lavage). 

A ces étiquettes sont associés des capteurs, ainsi qu'un système vidéo, installés aux points sensibles de l'établissement. En cas de sortie non prévue d'un résident, un message d'alerte est instantanément transmis sur les bippers ou téléphones du personnel soignant. 

Parallèlement -et uniquement à ce moment là- une séquence vidéo est enregistrée et consultable immédiatement sur tous les ordinateurs de l'établissement. Il suffit alors au personnel d'aller rechercher la personne et de la raccompagner au sein de l'établissement. 

Cette solution respecte l'éthique car elle est non invasive. Elle permet de sécuriser sans pister. Elle est facile à mettre en oeuvre et s'inscrit dans un schéma économique pour la résidence. Elle permet au personnel soignant de travailler dans des conditions plus sereines en maintenant un service de soins et de qualité.

Partager sur les réseaux sociaux


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Rozennlefeuvre 5972 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte