Magazine Politique

Pendant ce temps là, chez Parisot...

Publié le 20 avril 2008 par Dagrouik

Une filiale de l'IFOP ( Laurence Parisot) condamnée par la justice pour abus de CDD, voilà une information intéressante. On nous parle de dialogue sociale , de séparabilité des salariés... Voyons un peu ce qui se passe dans la pratique chez celle qui nous parle de tout ça à longueur de journée !

Sur ce point là, on ne risque pas d'entendre l'UMP couiner dans tous les sens, ni la créature du poitou sortir de sa torpeur missionnée par le communiquant en chef de l'Elysée pour taper comme un sourd :

Le conseil des prud’hommes de Créteil a donné raison jeudi à 11 anciens salariés de la société Phone City, filiale à 100% de l'Ifop. Les 11 ex-salariés de cette filiale de l'Ifop, dont Laurence Parisot, par ailleurs présidente du Medef, fait partie du directoire, avaient demandé la requalification de leurs contrats à durée déterminée (CDD) en CDI.
Titulaires de CDD, comme quasiment tous les salariés de la société à l'exception d'une dizaine de cadres, ils ont cumulé jusqu'à 60 contrats, de 1996 à 2002. D’autres salariés avaient au contraire, sur une période donnée, des bulletins de paie sans contrat correspondant.
Or, « la jurisprudence actuelle est assez claire », a poursuivi l'avocat : « un CDD d'usage ne doit pas remplacer l'activité normale d'une société ». Avec la requalification de leurs CDD en CDI, les 11 salariés ont obtenu une somme globale de quelque 100.000 euros au titre d'indemnités de préavis pour licenciement sans cause réelle et sérieuse, rappel de salaires et requalification de temps partiel en temps plein.

La société dispose d'un mois à compter de la notification du jugement, qui devrait intervenir dans un à deux mois, pour faire appel.

Trouvé dans l'expansion : Des ex-salariés de Laurence Parisot obtiennent gains de cause aux prud'hommes et grâce à une lectrice Jane que je remercie. On voit donc que Miss Parisot toujours prête à nous expliquer le bien fait de la séparabilité des salariés n'est même pas capable d'appliquer correctement le droit social et qu'elle précarise des salariés pendant des années. Elle est au même niveau que la Poste, gérée par l'Etat. C'est sans doute pour ça qu'elle veut simplifier le droit social! On se demande si Jean Pierre Raffarin va réclamer la démission de Parisot du MEDEF. Etrangement les médias ne parlent pas trop de cette histoire.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dagrouik 2453 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines