Magazine Finances

L'explosion du prix de la baguette

Publié le 21 avril 2008 par Frank Rosenthal
Baguettes
Crédit photo: Katia Grimmer-Laversanne/Stock Exchange

Dans une intéressante enquête, Le Parisien daté du 12 avril revient sur l'évolution du prix de la baguette.

Les ingrédients du coût de la baguette sont décortiqués. La part la plus importante est représentée par les salaires pour 48%, suivent les matières premières, principalement la farine pour 22%, les taxes 6%, le loyer et charges 6%, l'énergie 5%, le revenu atteint seulement 8%.

Philippe Chalmin, économiste, professeur à Paris Dauphine commente l'évolution des cours du blé . "En juillet 2007, la tonne de blé à pain était autour de 160-180 euros, en septembre elle est montée à 300 euros, puis s'est repliée à 200 euros en fin d'année, avant de stabiliser autour de 230-250 euros.

Une des conséquences de cette hausse, l'évolution du tarif de la baguette :
En 10 ans, le prix de la baguette a progressé de 47% alors que le prix du blé était stable (jusqu'en 2007) et que le smic horaire progressait de 37%, contre l'indice des prix à la consommation de 16%.

Forte évolution des prix, forte baisse de la consommation (ce n'est pas la seule raison), en France, on mangeait 81 kilos de pain par an et par personne en 1970, en 2005 ce n'est plus que 54 kilos.

Les hypers qui pratiquent de fortes différences de prix sur la baguette, n'ont pas encore fait de campagne sur ce thème. Mais, il faudrait déjà que les français pensent que les hypers fabriquent le pain. C'est très largement le cas, mais ce n'est pas encore perçu, alors que les ateliers de fabrication de pain se sont multipliés dans les magasins et ont été rendus visibles, par des ouvertures partielles et même totales.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Frank Rosenthal 117 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines