Magazine Science

Courir pour épater la femelle

Publié le 21 avril 2008 par Raymond Viger

Courir pour épater la femelle

(Agence Science-Presse) – Si le paon montre ses plumes pour épater la femelle, l’homme urbain, lui, court après l’autobus. Des psychologues de l’Université Oxford, en Angleterre, ont observé quelque 500 hommes et presque autant de femmes pendant trois mois d’hiver, alors qu’ils attendaient l’autobus matinal ou traversaient un passage pour piétons. Les hommes étaient plus susceptibles de traverser au rouge lorsqu’il y avait des femmes qui pouvaient les voir. Par ailleurs, lorsqu’ils étaient seuls ou avec d’autres hommes, ils arrivaient plus souvent à l’arrêt d’autobus à la dernière minute, au risque de devoir attendre —dans le froid— l’autobus suivant. Mais ceux qui marchaient avec des femmes se conformaient à l’horaire plus prudent de ces dernières!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Raymond Viger 488 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog