Magazine Assurances

Lorsque la lutte pour l’environnement vole au secours du traite de Lisbonne

Publié le 21 avril 2008 par Aurélia Denoual

L’Irlande est le seul pays de 27 Etats de l’Union européenne à devoir organiser, constitution oblige, un référendum sur le traité réformant les institutions européennes, mis au point et signé à Lisbonne dans le contexte difficile que la France a contribué à créer, alors qu’une seule défection rendrait impossible son entrée en application.


Conscient d’un risque réel d’un vote négatif, en sachant que l’Irlande avait provoqué une crise majeure en rejettent en 2001 par référendum le Traité de Nice , pour l’approuver un an plus tard, le président de la Commission européenne. José Manuel Barroso a expliqué, au cours d’un exposé devant les étudiants de l’University Collège de Cork , que le traité de Lisbonne aidera à faire de l’Union européenne un acteur mondial de la lutte pour l’environnement.


Il serait souhaitable pour la Communauté européenne que cet argument influencera positivement le vote des Irlandais, alors que leur consultation pourrait avoir lié le 12 juin.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aurélia Denoual 17 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog