Magazine Santé

Mémoire: Quelques coupes de champagne pour la rafraîchir?

Publié le 22 mai 2013 par Santelog @santelog

MÉMOIRE: Quelques coupes de champagne pour la rafraîchir? – Antioxidants and Redox SignallingConsommer une à 3 coupes de champagne par semaine n’est pas donné à tout le monde mais peut contrecarrer la perte de mémoire liée au vieillissement et retarder l’apparition de maladies neuro-dégénératives, comme la maladie d’Alzheimer, selon cette étude de l’Université de Reading. Ces conclusions, publiées dans la revue Antioxidants and Redox Signalling, mettent en avant, une nouvelle fois, les bénéfices des polyphénols, comme pour… le vin rouge.

Les phénols présents dans le champagne peuvent particulièrement améliorer la mémoire spatiale, responsable de l’enregistrement et de l’exploitation des informations sur l’environnement. Ces phénols vont optimiser, en modifiant les niveaux d’un certain nombre de protéines, la modulation des signaux dans l’hippocampe et le cortex qui régulent la mémoire et l’apprentissage. Des protéines dont les niveaux se réduisent avec l’âge ce qui conduit au déclin cognitif voire à la démence chez les patients âgés.

En synthèse, les phénols du champagne ralentissent cet appauvrissement et peuvent contribuer à prévenir les pertes cognitives. Car si le champagne manque de flavonoïdes, il est plus riche en composés phénoliques que le vin blanc, en raison des propriétés des 2 cépages dont il est issu, précise le Pr Jeremy Spencer, professeur en sciences de la nutrition et auteur principal de l’étude, qui suggère une efficacité même avec une consommation faible d’1 à 2 coupes par semaine.

Traduire ces résultats chez l’Homme : Ces premiers résultats ont été obtenus sur des souris âgées, qui ont reçu une «  supplémentation  » en champagne (1,78 ml / kg de poids corporel, alcool : 12,5% vol.) durant 6 semaines et ont montré une amélioration de la mémoire de travail spatiale. Les chercheurs ont constaté une expression différente d’un certain nombre de protéines de l’hippocampe et du cortex, déjà connues pour leur rôle dans la transduction du signal, la neuroplasticité, l’apoptose et la régulation du cycle cellulaire.

Prochaine étape, donc, traduire ces résultats chez l’Homme

Source: Antioxidants and Redox Signalling doi:10.1089/ars.2012.5142 April 3, 2013Phenolic Acid Intake, Delivered Via Moderate Champagne Wine Consumption, Improves Spatial Working Memory Via the Modulation of Hippocampal and Cortical Protein Expression/Activation (Visuel© Kesu – Fotolia.com)et University of Reading Scientists reveal drinking champagne could improve memory 

MÉMOIRE: Quelques coupes de champagne pour la rafraîchir? – Antioxidants and Redox Signalling
Accéder aux dernières actualités sur la Mémoire


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine