Magazine

European Le Mans Series 2e Round: Retour sur les 3 heures d’Imola avec l'Alpine

Publié le 22 mai 2013 par Podcastjournal @Podcast_Journal
PLAN DU SITE Abonnez-vous à nos flux par rubriques! Pour son grand retour à Imola, la marque Alpine n’aura pas manqué l’occasion de briller dès les premiers essais avec le meilleurs temps de Nelson Panciatici. La performance des essais libres, réalisée avec le plein d’essence, laissait augurer une belle qualification. Mais une crevaison lente a relégué l’Alpine A450 en deuxième ligne, ce qui les a pénalisés en début de course car Nelson a dû se contenter de suivre le train de ses rivaux directs sur un circuit où il est difficile de doubler, le pilote Alpine s’emparant au passage du meilleur temps durant son relais.

Nelson Panciatici est le premier à rentrer aux stands et Pierre, son coéquipier, repart pour un double relais après un changement de pneumatiques. Cette stratégie décalée par rapport à la concurrence allait s’avérer payante en fin de course.
Il cède ensuite le volant à Nelson après deux relais de grandes qualités qui lui ont permis de se rapprocher de la tête de la course, malheureusement un problème au redémarrage leur coûte une trentaine de secondes. Nelson Panciatici repart aussitôt à l’attaque pour s’emparer rapidement de la deuxième position. Il tentera ensuite de mettre la pression sur les leaders en leur reprenant plus de 30 secondes avant de lever le pied dans les deux derniers tours. Nelson franchira la ligne d’arrivée une quarantaine de seconde derrière les vainqueurs pour offrir un premier podium à Alpine depuis la victoire aux 24 Heures du Mans en 1978.

"Nous étions rapides durant toute la course",
soulignait Nelson. "Malgré le trafic, nous avons pu rester aux avant-postes. J’avais un bon rythme jusqu’à la fin grâce à nos excellents pneumatiques Michelin. On était déçu après les qualifications et on avait raison, car en début de course j’ai dû me contenter de suivre le rythme alors que j’étais plus rapide, en plus dans le trafic c’est généralement plus difficile quand on est derrière. Notre stratégie décalée était bonne mais ne connaissant pas encore bien nos pneumatiques Michelin nous n’avons pas tenté un double relais en début de course. C’est un bon résultat pour toute l’équipe même si je pense que nous avions le potentiel de gagner. C’est une bonne nouvelle pour les 24 heures du Mans!"

"Nos deux pilotes ont fait du très bon travail", concluait Philippe Sinault, le patron de l’équipe Signatech-Alpine. "Nous manquons encore de recul pour bien juger les capacités de nos pneumatiques Michelin en course. Nous n’avons pas pris le risque de doubler le premier relais alors que les pneus en avaient la capacité. Nous sommes dans le coup. Grâce aux données enregistrées, nous allons pouvoir optimiser les stratégies. Il y a un énorme engouement autour du projet. Ce podium est une dynamique positive avant les 24 heures du Mans."

Dès la semaine prochaine, l’équipe Signatech-Alpine va commencer son programme d’essais en vue des 24 heures du Mans. Nelson Panciatici, Pierre Ragues et Tristan Gommendy seront à Magny-Cours pour des essais de nuit. Ils seront ensuite présents le 9 juin à la Journée test avec le nouveau kit aérodynamique. L’Alpine A450 voudra fêter dignement le 90e anniversaire des 24 Heures du Mans! Eesha Khare, lycéenne de Saratoga en Californie, vient de recevoir l'un des prix "Fondation Youn... Podcast (252.28 Ko) Les autorités nicaraguayennes doivent appuyer une loi majeure érigeant en infraction la violenc... Podcast (210.94 Ko)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Podcastjournal 103531 partages Voir son profil
Voir son blog