Magazine Santé

DÉCÈS NEUROLOGIQUES: La vie moderne est-elle responsable de leur augmentation? – Public Health

Publié le 25 mai 2013 par Santelog @santelog

DÉCÈS NEUROLOGIQUES: La vie moderne est-elle responsable de leur augmentation?  – Public HealthLa démence est-elle favorisée par l’utilisation effrénée des téléphones mobiles? La technologie, les additifs alimentaires et la pollution augmentent-ils le risque de troubles et de décès neurologiques ? Cette étude des Universités de Bournemouth et Southampton qui a évalué les taux de mortalité dans 10 pays développés montre qu’alors que le taux de mortalité global a diminué au cours des 30 dernières années, les décès «  neurologiques  », eux, ont augmenté considérablement. Les conclusions publiées dans la revue Public Health suggèrent plusieurs explications, dont les facteurs liés à nos modes de vie «  modernes  ».

Les chercheurs de l’université de Bournemouth et de Southampton ont mené cette étude observationnelle chez des adultes âgés de 55 à 74 ans dans 10 pays (Australie, Allemagne, France, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Japon, Canada, Pays-Bas, Espagne et États-Unis) et comparé les données de mortalité totale et de mortalité liée à des causes neurologiques (toutes, maladies du système nerveux- Parkinson, SEP…-et différents types de démence) chez les personnes âgées.

L’analyse constate que,

la mortalité globale chez les personnes âgées de 55 à 74 ans a sensiblement diminué dans tous les pays au cours de la période d’étude de 30 ans : Soit,

·   chez les hommes, une baisse de 45%, de 25.620 décès/million pour la période 1979-81, à 14.158 décès/million pour la période 2008-10.

·   Chez les femmes, une baisse de 54%, de 13.591 décès/million à 6.195 décès/million, pour ls mêmes périodes.

En revanche, pour les décès liés à des causes neurologiques,

·   Chez les hommes, une augmentation d’au moins 10% dans 7 pays,

·   chez les femmes dans 8 pays,

·   Le total des décès «  neurologiques  » augmente de manière significative en Australie, Allemagne, Italie, Canada, Espagne, Royaume-Uni et États-Unis.

Lorsque les décès liés aux maladies du système nerveux, à la maladie d’Alzheimer et autres démences sont analysés séparément,

·   chez les hommes, les décès liés aux maladies du système nerveux augmentent de 144 décès/million à 203 décès/ million dans les 10 pays étudiés et 7 pays présentent une augmentation d’au moins 10% des taux de mortalité par maladies du système nerveux chez les hommes.

·   Chez les femmes, les décès liés aux maladies du système nerveux augmentent de 104 décès/million à 137 décès/million en moyenne et 6 pays présentent une augmentation d’au moins 10% des taux de mortalité par maladies du système nerveux chez les femmes.

·   Chez les hommes, les décès par la maladie d’Alzheimer et autres démences augmentent légèrement (130 vs 128) et d’au moins 10% dans 5 pays, seulement.

·   Chez les femmes, les décès par la maladie d’Alzheimer et autres démences augmentent un peu plus (123 vs 86) et d’au moins 10% dans 7 pays.

La mortalité liée aux maladies neurologiques augmente : Les chercheurs concluent que, contrairement à la mortalité générale, la mortalité liée aux maladies neurologiques a augmenté dans la majorité des pays ce qui pose une question majeure de santé publique. Ils envisagent plusieurs explications possibles, une durée de vie qui augmente et donc une prévalence plus élevée des maladies neurologiques liées à l’âge, les améliorations du dépistage et du diagnostic de ces troubles, mais aussi tous les facteurs environnementaux de la vie moderne. C’est ce dernier type de facteur qui inquiète, car il s’agirait de pouvoir cerner précisément et de hiérarchiser l’impact de chaque exposition sur le risque de démence.

Source:Public Health online April 19 2013 doi.org/10.1016/j.puhe.2012.12.018Changing patterns of neurological mortality in the 10 major developed countries – 1979-2010 (Visuel Fotolia) 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine