Magazine Santé

GRIPPE: Vaccin universel, la science avance – Nature

Publié le 25 mai 2013 par Santelog @santelog

Certes, cette toute nouvelle technologie vaccinale contre la grippe n’a pas encore été testée chez l’homme, mais la recherche avance, selon cette étude du Vaccine Research Center des US National Institutes of Health (NIH), présentée dans la revue Nature. Toujours le même objectif, développer un vaccin efficace contre de nombreuses souches différentes du virus. De nouveaux résultats prometteurs qui laissent penser qu’une vaccination universelle contre la grippe sera un jour possible.

C’est une nouvelle technique qui consiste à associer ensemble 2 protéines pour former une nanoparticule qui vient d’être développée et ces nanoparticules sont bien parvenues à stimuler une réponse immunitaire en réponse à une grande variété de souches de la grippe vs 3 souches pour le vaccin actuel. Sur des furets, à ce stade, qui couramment utilisés dans les recherches portant sur les virus grippaux, présentent des similarités biologiques par rapport à l’Homme, en particulier dans leur réponse immunitaire.

Les nanoparticules en question mesurent 20 nanomètres de diamètre et leur «  nano-taille  » leur permet d’être très adaptées pour un large éventail d’applications biologiques. Ici, elles ont permis de fusionner 2 protéines, la ferritine, produite naturellement dans le sang et qui stocke le fer et l’hémagglutinine (HA), une protéine virale responsable de l’infection initiale par la grippe. Les chercheurs avaient fait l’hypothèse que la fusion de la ferritine et de l’hémagglutinine se traduirait par une sphère avec des pointes de HA et que les nanoparticules résultant de la fusion pourraient être reconnues par les anticorps.

·   Lorsque ces sphères ou nanoparticules ont été injectées dans les furets, les chercheurs constatent que la fusion ferritine- hémagglutinine exposée à un anticorps connu pour cibler HA, se lie à l’anticorps de la même manière que dans les vaccins traditionnels contre la grippe. Ces nanoparticules, en théorie, peuvent donc bien stimuler une réponse immunitaire contre une infection grippale.

·   3 semaines après la vaccination, les chercheurs constatent que les furets vaccinés avec la nanoparticule présentent des taux d’anticorps 10 fois plus élevés que ceux observés chez les furets vaccinés avec le vaccin «  traditionnel  ».

·   Enfin, une seule injection de ces nanoparticules entraîne une réponse immunitaire comparable à 2 vaccinations par vaccin traditionnel.

·   Exposé à des souches de grippe différentes, les furets vaccinés avec le nouveau vaccin montrent une meilleure réponse immunitaire que le groupe témoin, perdent moins de poids ce qui, selon les chercheurs, suggère un effet protecteur plus puissant de ces particules ferritine-hémagglutinine.

Il s’agit donc d’une nouvelle génération technologique, nommée «  vaccin HA-nanoparticule  » de vaccins contre la grippe adaptée au principe universel de la vaccination.

Source:Nature doi:10.1038/nature12202 online May 22 2013Self-assembling influenza nanoparticle vaccines elicit broadly neutralizing H1N1 antibodies

GRIPPE: Vaccin universel, la science avance – Nature
Accéder à toutes nos actualités sur le Vaccin universel anti-grippe


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine