Magazine Science

Fusion géante de galaxies découverte par le télescope spatial Herchel

Publié le 25 mai 2013 par Pyxmalion @pyxmalion

Fusion géante de galaxies découverte par le télescope spatial Herchel

La collision de deux grandes galaxies à 11 milliards d’années-lumière de nous surprennent les astronomes.

Le télescope spatial Herschel qui vient d’achever sa campagne d’observation de 4 ans a surpris deux grandes galaxies en flagrant délit de collisions. Cela se passe (ou plutôt se passait …) à environ 11 milliards d’années-lumière de nous soit un peu plus de 3 milliards d’années après le « big bang », en pleine « adolescence » de notre Univers …

Cette découverte est une surprise pour les chercheurs car le modèle de formation des grandes galaxies le plus accepté exclut la collision-fusion de galaxies aussi importantes et privilégie la piste d’un développement par “fusion/acquisition” de galaxies naines. D’une masse estimée à plus de 400 milliards de fois celle du Soleil, les deux protagonistes — débordants de gaz et de poussières —, se montrent particulièrement féconds et, par conséquent, très prolifiques. En effet, il apparait qu’environ 2 000 étoiles sortent des matrices (milliers de nébuleuses drapées de gaz et de poussières) chaque année. C’est 1 000 fois plus que notre vénérable galaxie spirale qui, à présent, compte entre 100 et 200 milliards de masses solaires …

Seul un télescope comme Herschel, sensible au rayonnement infrarouge, pouvait débusquer la paire de galaxies nommée HXMM01, toutes deux lovées dans leurs nuages sombres de poussières, bien cachées de la plupart des instruments et cela malgré une très forte activité. A terme – il faut compter plusieurs millions d’années – la rencontre devrait faire émerger une galaxie elliptique géante à l’instar de celles qui dominent les super-amas de galaxies …

La NASA et l’ESA ont travaillé main dans la main pour exploiter les données acquises plusieurs mois auparavant par le télescope spatial, aujourd’hui arrêté par manque de liquide de refroidissement. Hubble et Spitzer ont également contribué à cette étude.

Crédit photo : ESA/NASA/JPL-Caltech/UC Irvine/STScI/Keck/NRAO/SAO.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pyxmalion 20033 partages Voir son profil
Voir son blog