Magazine Séries

Que ferait-on sans Game of Thrones ?

Publié le 27 mai 2013 par Delromainzika @cabreakingnews

game-of-thrones-season-3.jpg

Le fait que HBO n'ait pas diffusé d'épisode de Game of Thrones hier soir au profit du film de Steven Soderbergh avec Matt Damon et Michael Douglas (jugé trop gay pour une sortie en salles d'après ce que j'ai entendu, ce qui est assez bête mais je ne suis pas là pour parler de ça) m'a fait réaliser à quel point Game of Thrones était encore plus addictive que je n'aurais pu le penser. Nous sommes déjà presque à la fin de la saison 3, et les choses s'activent dans tous les sens. Le dernier épisode proposé n'était pourtant pas le plus rythmé de la saison, mais les choses avancent avec une telle fluidité qu'une fois que le téléspectateur a englouti un épisode, il a envie de voir le suivant. Et c'est un problème à mes yeux dans le sens où l'on ne devrait pas être attaché de cette façon. C'est pervers de la part de HBO que de ne pas nous mettre d'épisode afin de suivre les dernières aventures de Jon Snow. Vous pourriez me dire : mais va lire les livres bon sang ! Oui, je pourrais. C'est vrai. J'ai d'ailleurs le premier tome qui prend la poussière chez moi, n'ayant pas encore eu de temps à lui consacrer.
J'en ai envie, ne vous y méprenez pas mais je sens que j'ai peur que le jour où Game of Thrones s'arrêtera (je ne vois pas la série durer une éternité), je n'ai plus rien de Game of Thrones à me mettre sous la main. C'est le fait que j'ai peur d'être frustré de ne plus avoir rien à découvrir de cet univers qui me fait repousser l'échéancier. Depuis le début de la saison, je reçois tout un tas de commentaires me disant à quel point Game of Thrones est surnotée, surestimée, sur-tout quoi. Sauf que je ne comprends pas ces gens. Au fond, le but d'une série est de prendre littéralement son pied de façon personnelle. Je ne trouve pas que la série ait perdu des plumes cette année. Les épisodes sont fluides, sont passionnants et délivrent cette dose d'épique que l'on devrait avoir chaque semaine en télévision. Peu de séries peuvent d'ailleurs se féliciter de réussir aussi bien l'association d'un aussi grand nombre de lieu, de personnages et d'histoires sans trop se brûler les ailes. Je ne fais pas vraiment gage des erreurs de la série tant elle brille.

345923-game-of-thrones-season-3-sophie-turner-aka-sansa-sta.jpg
Je suis aveuglé par l'amour que je porte à Game of Thrones. Mais ce n'est pas en soit un problème étant donné que c'est une grande série. Je n'avais pas vu de série de ce genre là depuis une éternité dans mon esprit, peut être depuis Rome (une autre série de HBO). Plus les années passent et plus je suis accro. Je me souviens encore que lorsque le projet avait été annoncé, je n'étais pas le téléspectateur le plus intéressé. Et puis le premier épisode a su me séduire avec un univers tout de suite accrocheur et addictif. Le but de Game of Thrones n'a jamais été de nous balancer tout un tas de trucs à la figure. Elle est plus maligne que ça. En tout cas, c'est la façon dont je le ressens. C'est pourquoi elle va prendre son temps par moment pour délivrer la dose de spectacle que l'on attend (comme avec le 3.08 par exemple qui nous permet d'attendre un 3.09 épique, comme très souvent l'avant dernier épisode de chaque saison de Game of Thrones). Mais au delà de tout ça, les personnages évoluent dans une direction intelligente.
Tout n'est pas parfait mais n'ayant jamais ferré mon cheval dans le monde de Game of Thrones papier... Je ne connais que la série. Et pour le moment tout cela me sied à merveille. Nous sommes donc proche de la fin de la saison 3 et si je devais faire un bilan de cette saison, je dirais qu'elle est bien meilleure que la précédente. Il y avait des choses dans la saison précédente que je n'avais pas apprécié, dont un épisode en particulier (je m'étais même fait tapper sur les doigts pour en avoir dit du mal). Mais au fond, cette saison a su faire monter petit à petit la pression. Le téléspectateur est dans l'attente maintenant. Peut être un peu trop (c'est ce qui a certainement fait défaut au 3.08 d'ailleurs). Mais pas pour moi car il faut toujours un moment où l'on prend le temps pour faire un bilan sur chacun des personnages. Cela permet aussi au téléspectateur de voir où l'univers en est, et vers où les personnages se dirigent. Game of Thrones a tellement de choses sur le feu. Alors certes il y a eu des élipses temporelles, des incohérences mais tout cela est vite rattrapé.
Game-Of-Thrones-Season-3-bear.jpg
Pourquoi ? Car l'univers dans lequel Game of Thrones nous plonge est d'une beauté rare. Je ne connais pas beaucoup de séries qui parviennent à nous offrir un spectacle visuel aussi magnifique. Je me souviens de la montée du Mur cette année par exemple, ou encore les grandes plaines que l'on a visité à Astepor avec Daenerys. Des contrastes très différents (le froid et le chaud) mais une beauté visuelle sans faille. Je pourrais également parler d'autres séquences, notamment celles avec les Tyrell et les magnifiques jardins de King's Landing, ou cette grande coupole que l'on va traverser avec les Lannister à plusieurs reprises. Tous ces grands décors participent à offrir à Game of Thrones cette profondeur dont la série a besoin. Elle a besoin de montrer qu'elle est grande, comme son histoire finalement. Si les décors étaient restreint, le téléspectateur serait déçu. Nous avons également eu droit à quelques moments avec les dragons. On m'a reproché d'aimer ce genre de scènes, car au fond cela pourrait s'apparenter à du remplissage pour certains.
Oui, certes, les scénaristes pourraient se concentrer un peu plus sur les intrigues plutôt que de nous montrer les dragons de Daenerys mais moi j'ai envie de voir ces dragons. C'est justement ce qu'il y a de bien avec des adaptations de roman. Cela permet d'ajouter du visuel à quelque chose qui est seulement décrit à l'écrit. J'ai donc logiquement adoré les quelques apparitions de ces dragons, le tout pour nous offrir encore une fois quelque chose de grand et de magnifique. Car les effets spéciaux ne sont pas douillets et l'on sent que HBO a mis la dose. Game of Thrones c'est aussi une galerie de personnages impressionnants. Mes préférés ont eu droit à de belles avancées comme par exemple Jon Snow qui a grimpé le Mur, qui a brisé son voeux de chasteté avec Ygritte, en passant par cette histoire d'amour qui évolue à grand pas, ... Ou Daenerys qui s'est offerte une armée gigantesque et qui a soif de pouvoir, elle va même faire la rencontre de Daario. Un moment fort et intense de cet épisode qui lance alors les hostilités pour la fin de la saison de façon très passionnante.
tyrion1.jpg
"A man who fights for gold can't afford to lose to a girl". L'idée que Daenerys évolue encore me plait. Le personnage a tellement de choses à nous raconter qu'il ne serait pas vain de penser qu'elle a encore des choses en réserve. Surtout qu'avec la naissance de ses dragons dans la première saison, ou encore la saison 2 passée un peu à l'ombre elle montre maintenant de quoi elle est réellement capable. Game of Thrones est aussi une série qui allie à merveille le fantastique et l'émotionnel. Le tout est tellement bien ficelé. Je n'ai pas encore digéré les huit épisodes de la saison 3 que j'ai déjà envie d'engloutir les deux derniers. Suis je normal ? Je crois l'être car je sais pertinement que je ne suis pas le seul dans ce monde où Game of Thrones est devenu une sorte d'objet de culte. Un culte dangereux qui nous crée des attentes sans cesse.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 16081 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines