Magazine

Trace...

Publié le 22 avril 2008 par Lawrence Desrosiers
Peu importe son origine, sa couleur, l’endroit où il habite, l’être humain laisse sa trace de vie. Que ce soit par ses excréments, son habitation, sa nourriture, ses vêtements, il ne peut faire autrement que prendre à la Terre pour ensuite lui remettre tout cela en déchet.
Plus sa richesse est grande, plus il prend à la Terre et plus il remet en déchet.
L’aborigène vivant aux confins de la jungle ou du désert tue l’animal, coupe le bois pour le faire cuire, puis le rejette en excrément. Il prend le cuir de l’animal pour se vêtir. Son empreinte est minimale.
Le riche actionnaire des sociétés pétrolières pollue en prenant le pétrole, souille horriblement lors de sa cueillette, vend le fruit de sa prise, qui elle, pollue à nouveau, par toutes les machines qui en consomment. En chauffant ou climatisant sa grosse maison, en engraissant ses jardins, en conduisant ses nombreuses limousines, il pollue au plus haut point. On ne s’en sort pas.
Pour sa part, la classe moyenne contribue, elle aussi, à la dégradation de notre planète. La seule façon d’inverser le mouvement est de changer des habitudes ancrées depuis tant d’années, afin de laisser une plus petite trace.
Le 22 avril et tous les jours, faites un vœu pour la planète.
Jour de la Terre.org
Lo x

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lawrence Desrosiers 2067 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog