Magazine Décoration

Quand les extrêmes se rencontrent

Par Sandrine Audras @SandrineAudras

méric

Est-ce bien utile de revenir sur les tristes faits de cette semaine?

L’histoire – celle avec un grand « H » – semble dire que oui.
Puisqu’à ne pas retenir les leçons qu’elle nous donne, elle tend à se répéter.

Un jeune homme est décédé.
Les lectures que l’on nous transmet de cet événement douloureux sont nombreuses et en grande partie fondées sur son militantisme.

Il se trouve que Clément est cité "au gauche", ceux qui lui sont "tombés dessus" … à "droite".

Ma lecture à moi est fortement marquée par un livre que je viens de terminer et que j’ai mis près de deux ans à lire :  Le livre noir
Traité de "l’insoutenable [non] légèreté de l’être" humain, somme de témoignages parfois partisans – ou militants [?] – sur une page très sombre de l’histoire de l’humanité.

Et je reste sans voix devant cette "alerte" web que je viens de recevoir à l’instant :

"Affaire Méric: un témoin accuse les militants d’extrême gauche d’être à l’origine de la rixe mortelle".

*

Est- ce là le fond du sujet: qui a provoqué en premier ???

On en arrive "déjà" là …???

Je sais qu’on est en plein Roland Garros: mais il y a des balles qu’on ne renvoie pas.

"Extrême de gauche" ou "extrême de droite", il me semblait que l’histoire avait déjà donné son arbitrage: une idée, quelle qu’elle soit, ne trouve jamais de justification dans la violence, la haine et la peur.
Et encore moins dans le nombre de morts qu’elle accroche à son tableau d’honneur, fut-il sur médiatisé ou pas.

Ma lecture à moi, de ce que l’on nomme maintenant l’Affaire Méric, craint l’amalgame, la stigmatisation, l’effet médiatique outragé qui cherche l’audience… sans conscience.
Ma lecture à moi me pousse à m’interroger sur ceux qui – aujourd’hui – trouvent les réponses à leurs questions, leurs doutes, leur colère dans les thèses "extrêmes".
Et j’insiste: de droite ou de gauche …!

C’est quoi, au juste, qui anime cette peur, qui motive cette rage … qui justifie ce type d’engagement "extrême" ??

Manque de repères, de projection "heureuse" dans l’avenir..??

C’est le pourquoi, celui du fond qui m’intéresse… les conséquences me sont abjectes.

Au delà des extrêmes, un jeune homme est mort.

*

*

Post Scriptum :
"Et l’effet qui s’en va nous découvre les causes"… disait Musset sur des sujets, comment dire, beaucoup moins graves.
Reste qu’il n’a pas tord, Alfred.. et son petit alexandrin me semble bien convenir à mon propos.
*
crédit photo: http://forum.nikonpassion.com/index.php?topic=65955.0

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sandrine Audras 34 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte