Magazine Finances

Immobilier : bientot une bulle en allemagne ?

Publié le 10 juin 2013 par Martine Denoune @mdenoune

Méfiants vis-à-vis de l’euro, les Allemands se ruent sur l’immobilier résidentiel… pour sécuriser leurs avoirs.

Oktoberfest_2005_-_inside_Löwenbräufestzelt

 La fameuse fête de la bière ou OctobertFest à Munich

Changement radical de situation Outre-Rhin. Depuis des années, j’entends que le marché des logements en Allemagne est une belle endormie. Mais depuis quelque, il est en pleine effervescence. « Comme les Allemands n’ont guère confiance en l’euro, ils se ruent sur l’immobilier. Ils achètent souvent deux logements : un pour se loger et un autre destiné à la location » me confie Walter de Boer, à la tête de Bowfonds Property Development basé à Utrecht. Actuellement, l’’Allemagne ne compte que 40% de propriétaires contre 60% en France.

La croissance économique est la plus forte en Allemagne

Annual growth in our 3 key markets

Le boum des permis de construire

Alors que ce promoteur est présent en France, aux Pays-Bas et en Allemagne. Ce dernier pays est actuellement le marché le plus actif.

Il suffit de se pencher sur le nombre de permis de construire accordé pour les appartements : 7.750 en février 2013 contre 5.750 en février 2003, soit une hausse de près de 35% en dix ans. En janvier 2012, un pic a même été enregistré avec 10.250 permis de construire accordés !

Sur ce marché en plein boum, les programmes immobiliers se commercialisent en quelques semaines.  Avant le début des travaux, quasiment 70 à 80% des programmes sont vendus. Cette situation peut faire rougir d’envie les promoteurs français. Message de leurs homologues allemands : « Venez construire chez nous ».

Une valeur refuge : la pierre

A la différence de la France où le pouvoir politique et économique reste confiné en région parisienne, ce pays fédéral se caractérise par une absence de pression centralisatrice. « L’Allemagne compte des capitales régionales particulièrement développées. Si Berlin constitue un centre administratif pour le pays, il n’est pas son poumon économique » me confie Olivier Dontot, Président d’Immobilien Faubourg Group.

Un peu d’histoire… Après la seconde guerre mondiale, les industries se sont déplacées vers les villes du sud, comme Stuttgart ou Munich. Avec Hambourg, la capitale de la Bavière se positionne comme la ville la plus importante d’Allemagne sur le plan économique. Derrière ces deux métropoles, des villes comme Francfort, Cologne, Düsseldorf et Berlin restent particulièrement dynamiques.

Toujours à Munich, les prix ont bondi de 4.400 euros/m2 au début 2010 à 6.400 euros/m2 au début de cette année, soit une hausse de 45% en trois ans. Dans la même période, ils ont gagné 20% à Hambourg.

Pas étonnant dans ces conditions que la Banque centrale européenne signale que « les prix de l’immobilier augmentent nettement dans certaines régions d’Allemagne et nous devons suivre cela avec attention ». Une bulle immobilière serait-elle en train de se former Outre-Rhin ? Un phénomène que nous avons connu en France.

Retrouvez d’autres articles sur mon blog.

Habitation


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Martine Denoune 1811 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte