Magazine Ebusiness

Les ados n’ont jamais partagé autant de données

Publié le 10 juin 2013 par Ecremer @sampleo

Ce n’est pas un hasard si la CNIL a décidé en 2011 de s’atteler à des opérations de sensibilisation à la protection des données personnelles sur les réseaux sociaux auprès des adolescents. Les jeunes internautes sont en effet des utilisateurs intensifs de ces services.

Réseaux sociaux : les ados n’ont jamais partagé autant de données personnelles.

Mais parallèlement, cette population des 15 ans et moins, dite des « innocents » (car inconscients des risques), néglige très souvent la question de la protection de la vie privée.  Actuellement, 91% des adolescents postent des photos d’eux, contre 79% en 2006.

Les adolescents n’ont jamais autant partagé de données les concernant sur les réseaux sociaux. « La norme sociale a évoluée ces dernières années » en terme de partage, défendait Mark Zuckerberg en 2010. Les faits semblent lui donner raison au moins concernant cette catégorie d’utilisateurs.

Réseaux sociaux : les ados n’ont jamais partagé autant de données personnelles.

L’étude de Pew l’illustre de quelques chiffres : en 2012, 91% des utilisateurs adolescents déclaraient poster des photos d’eux-mêmes, contre 79% en 2006. Ils sont également 71% à mentionner dans leur profil le nom de leur école (49% en 2006) et la ville où ils résidents. En outre, respectivement 53% et 20% de ces internautes (dont 92% utilisent leur vrai nom) indiquent leur adresse email et leur numéro de téléphone portable.

Les plus jeunes (12-13 ans) ne sont pas nécessairement ceux qui partagent les données les plus sensibles et personnelles. Cette caractéristique revient plutôt aux 14-17 ans qui par exemple publient à 94% des photos d’eux, contre 82% pour les adolescents les plus jeunes, ou encore communiquent leur numéro de mobile (23% vs 11%).

En revanche, à l’exception du téléphone portable, plus souvent indiqué par les garçons, adolescents et adolescentes se ressemblent par leurs pratiques en matière de partage de données sur les réseaux sociaux.

Réseaux sociaux : les ados n’ont jamais partagé autant de données personnelles.

Exploitation par des tiers : un souci des parents, pas de leurs ados.

Partage et protection des données sont-ils compatibles ? S’ils déclarent très majoritairement maîtriser les paramètres de confidentialité de Facebook (92% des sondés ont un compte sur le réseau social, et 26% sur Twitter), 39% des 12-17 ans disposent d’un profil public ou partiellement privé (64% sur Twitter en ce qui concerne la nature de leurs messages).

Si les adolescents semblent soucieux de protéger leurs données, c’est d’abord vis-à-vis des autres utilisateurs des réseaux sociaux. Ils sont en revanche moins préoccupés par l’accès à leurs données personnelles par des acteurs tiers, dont les annonceurs. 40% des adolescents se déclarent très ou un peu préoccupés par ces accès à leurs informations.

Une préoccupation générationnelle ? Sans doute puisque 81% des parents de ces mêmes adolescents considèrent eux l’accès par des tiers comme préoccupant – dont 46% très préoccupant. Entre parents et enfants, un fossé existe bien sur ce sujet.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ecremer 1757 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte