Magazine Politique

Qu’Est-Ce Que Tu Vas [Donc] Faire De Moi ? #Blizzard

Publié le 10 juin 2013 par Sagephilippe @philippesage

J'suis qu'un p'tit mec comme tous les mecs, sans importance.
Qui se branlais, comme trop d'autres, sur l'Internet.
Qu'éjaculais des points, des guillemets, des virgules.

Et pis : plus rien. 
Ou presque.

Mais vas-y, t'en souviens-tu, comme j'me pignolais le cassis, jusqu'à ce que, par à-coups, elles giclent, les garces, en paraboles fadasses et métaphores pétasses.
Les apocopes, les aphérèses, toutes ces grognasses, j'te les faisais reluire, moi, j'te les astiquais, et copieux. Pour pas cher. Pis : c'était offert !
J'suis malheureusement - et comme c'est déplorable - qu'un foutriquet qui s'cru fertile de l'imaginatif, un écrivaillon du pénible qui s'répandit, se vautra en geignarderies, en regarde comme j'ai mal, au cœur comme au cul (j'avais omis, l'autre paramètre important : la tête - alouette !)

Mais on ne refait pas le Monde, non.
On le porte.
Et avec superbe, si possible.
Droit dans les yeux. 
Debout. 
Tout le temps

J'suis qu'un malfrin, c'est bien effrayant, surtout à mon âge, un qui s'croyait malin, qui faisait dans l'épate al dente, la bite au poignet, turgescent de l'égo, décalotté du cervelet, bandant de suffisance, mais dans le falzar, la présomption du premier jean-foutre.

J'serais, en croire, qu'un baba dont tu dis qu'il aurait viré bobo (mais c'est bien pour le jeu de mot, car avoue : jamais ça n'a tenu la route... J'suis plus limougeaud que germanopratin, laborieux que chanceux, mais ça me collera, faut se résoudre, ad vitam, cette image, comme un salaud de virus planqué dans le sang), un va-nu-pieds, un vagabond, un prisonnier de l'inutile, un solitaire de pacotille qui s'envoyait sa bibine avant que la rosée s'radine.

J'suis qu'un taciturne, c'est vrai, handicapé verbal, j'admets, orphelin de la glotte, va pour ; une vache limousine qui s'émeut quand, sans mots dire, elle les voit passer ; les trains, ceux du bonheur.

Or donc, j'étais - ah, comme c'était drôlement cocasse - qu'un sniper de Blog à la noix, mitraillant et balançant des comm' à la con jusqu'à - Oh, joie ! - se faire agonir comme un péquenot.

Ah le joli ramponneau qu'il s'est pris le cul-terreux !
Comme il s'est fait gravement estourbir, le morveux !
J'en ai, encor, le cœur qui bagotte.
Tellement c'était bien fait.
Pour ma gueule.
Fallait pas lui chatouiller les arpions, à la dame, au Lieutenant, sinon, elle t'envoyait paître
, à jolis et grands coups de tatanes.

C'était tellement bon, que j'en redemanderais quasi !
Oh oui, vas-y, refous-moi z'y une trempe, colle-moi un aller sans retour, botte-le moi l'arrière-train.
Vrille-les moi, mes baveries.
Atomise-les, mes calembredaines.

Ou prends-moi dans tes bras.
Ta peau.
Ta beauté.

Laisse-moi y entrer...

bénédicte desforges,philippe sage,toulouse,saint-maur-des-fossés,eternité

 ... Tant j'en rêve, et pète ; tant j'en crève en fait, à petits feux, faute de pouvoir, ou savoir, m'y introduire, dans votre tatouée parenthèse

Ouais, moi le nourrisson, j'veux bien téter du bonheur, tâter de la peau lisse, tutoyer tes courbes, les bouleverser de maladresse.
Pour toujours.
Jusqu'à jamais.

Alors, dis-moi, Madame, maintenant que t'en sais plus, sur ce mec qu'a mal, mal.
C'te écrivaillon à la petite semaine qu'a le silence pour déeesse, mais qu'en pince pourtant, pour vous, pour toi, si énormément ; qu'aurait le béguin affolant et des envies de vacances - tu sais, le repos, la jouissance ?
Ouais, maintenant que t'en sais plus sur ce grisonnant qui tire vers sa fin, dis, ma chérie, ma vie, dis :
Qu'est-ce que tu vas faire de moi ?

Zik : «Nuits Fauves» by #Fauve


podcast


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Faire-part flocons de neige

    Faire-part flocons neige

    Faire-part d'hiver givré. Theme hiver, flocon de neige, vacances, etc...Double cartons de dimension 9,9 X21cm reliés par un ruban de satin. Faire-part disponibl... Lire la suite

    Par  Stieff
    BRICO, CÔTÉ FEMMES, DÉCORATION
  • Vas-y Torreton, cogne!

    Vas-y Torreton, cogne!

    "Le Gérard «national», le rebelle de Châteauroux, le celui qui, s’il n’avait pas rencontré le cinéma, serait en taule à l’heure qu’il est comme tu le disais,... Lire la suite

    Par  Fred Camino
    A CLASSER
  • L'amour sans le faire

    L'amour sans faire

    Dans le cadre des matchs littéraires organisés par Priceminister j'ai lu "L'amour sans le faire" de Serge Joncour, Le titre m'a d'abord interpellé, j'ai eu... Lire la suite

    Par  Virginieb
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Facebook veut faire payer vos messages

    Facebook veut faire payer messages

    Et si les messages Facebook devenaient payants ? C’est en tout cas ce que laisse imaginer cette nouvelle phase de test organisée sur Facebook. Lire la suite

    Par  Brokenbird
    HIGH TECH, INTERNET, MÉDIAS, WEB2.0
  • comment faire son book gobelins

    comment faire book gobelins

    un vieux design comme ça pouf, ça vous plait? :)une info pour ceux qui auraient du mal a venir sur le forum CQFD ou on parle de dessin narratif a longueur de... Lire la suite

    Par  Megalody
    BD & DESSINS, TALENTS
  • Faire-part rond aux visages.

    Faire-part rond visages.

    Et si pour votre faire-part, vous étiez au centre de la création ? De manière subtile et pas "tape à l'oeil". Alors ce faire-part est pour vous.Composition... Lire la suite

    Par  Stieff
    BRICO, CÔTÉ FEMMES, DÉCORATION
  • Des chansons pour faire l'amour... ou pas !

    chansons pour faire l'amour...

    Mazeeeeeeeeeette chuis cor' en vie !!!!! Comme vous pouvez l'imaginer, j'ai survécu au décès international grâce à tous mes muscles, et vous avez donc... Lire la suite

    Par  Enmodegonzesse
    CONSO, CÔTÉ FEMMES, HUMEUR

A propos de l’auteur


Sagephilippe 4981 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines