Magazine Société

La chine et nous

Publié le 22 avril 2008 par Giher
20h32 - LA CHINE ET NOUS - politique Il aura fallu une insurrection et une répression au Tibet pour que le monde occidental s'intéresse au rapport de la Chine avec les droits de l'homme. De deux choses l'une, où bien la chine respecte les droits de l'homme et honte sur nous, vilains xénophobes que nous sommes qui voulons gâcher cette grande fête de la fraternité sportive pure et innocente et du business que sont les jeux olympiques, où bien elle ne les respecte pas et le scandale date du jour où le CIO à accepté la candidature d'un pays dans lequel il y a chaque année des centaines voir des milliers d'exécutions, une pratique institutionnalisée de la torture, de nombreux camps d'internement et un million 1/2 de personnes déplacées à l'approche des jeux pour permettre des travaux de Titan
La chine avait promis de faire des progrès, elle n'en a pas fait et c'est un peu trop visible. Mais il est probable qu'avant le mois d'août on verra une Chine souriante démocratique, détendue et paisible. D'ailleurs les touristes en témoignent déjà. Je ne peux m'empêcher de penser à l'Allemagne de Hitler qui aux approches des JO de 1936 avait mis un bémol à la persécution des Juifs et décollé toutes les affiches antisémites pour donner au lâché de colombes du jour J un semblant de crédibilité.
Actuellement on assiste à un retournement de situation : ce n'est plus la société occidentale qui est offusquée, ce sont les Chinois ou tout au moins leurs dirigeants qui le sont et qui dans une grande manoeuvre téléguidée boycottent nos magasins Carrefour ce dont nous n'avons rien à faire puisqu'il ne s'y vend que des produits chinois et que le personnel l'est également. Que Carrefour se débrouille avec ses problèmes !
Cette affaire est démonstrative de l'hypocrisie qui règne dans les rapports internationaux. Nous savons par les ONG que les droits de l'homme sont quotidiennement bafoués en Chine et les Chinois savent que nous le savons. Difficile pour des politiques, gentilshommes porte-coton des grands groupes industriels et de la finance, de concilier à la fois les enjeux commerciaux, les relations diplomatiques, les droits de l'homme et une certaine idée qu'ils se font d'eux-mêmes. Il n'est pas inintéressant qu'à l'occasion des jeux olympiques et des problèmes du Tibet qui ne sont que l'arbre qui cache la forêt, nos contradictions et notre hypocrisie soient mises au grand jour. Saurons nous en tirer des leçons ?

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Giher 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine