Magazine Football

Italie – Japon : les notes

Publié le 20 juin 2013 par Passionacmilan

Italie – Japon : les notesSecond match de la Squadra Azzura dans cette coupe des confédérations et c’est contre le Japon de Keisuke Honda, Shinji Kagawa ou encore l’entraineur Zaccherioni. Pour cette seconde rencontre, Prandelli décide de faire rentrer dans la compétition Maggio et Aquilani à la place d’Abate et Marchisio. C’est une nouvelle fois le sapin de Noël qui est de circonstance, ce même système qui avait convaincu par l’animation de la base Pirlo – Montolivo – De Rossi mais qui avait semblé bien faible offensivement.

Buffon

Maggio – Barzagli – Chiellini – De Sciglio

De Rossi – Pirlo – Montolivo

Aquilani – Giaccherini

Balotelli

La Squadra commence son match de la pire des manières et ne conserve pas le ballon. Aucune création et les ailes (surtout côté droit) prennent l’eau régulièrement sur les offensives d’Honda et Kagawa. Quasiment aucune occasion durant le premier quart d’heure pour l’Italie et à la 20e minute, De Sciglio effectue une passe en retrait trop molle pour Buffon qui ne le comprend pas. Le portier italien se jette pour dégager le ballon mais l’arbitre siffle pénalty sur une action litigieuse. Le pénalty est transformé par Honda qui prend logiquement l’avantage devant une Italie suffisante et invisible. Giovinco remplace Aquilani au bout de 30 minutes tellement la prestation de ce dernier était faible. Kagawa marque le second but pour le Japon d’une superbe reprise de volée après de nouveaux avertissements pour l’Italie. La défense centrale de la Juventus est déjà partie en vacances et on le craignait déjà vu la première rencontre… L’Italie se rebelle quelque peu mais sans originalité mais c’est sur une tête rageuse de De Rossi que l’Italie réduit l’écart sur un corner tiré par Pirlo. Le Japon lève légèrement le pied et l’Italie reprend un peu plus la maîtrise du jeu et Giaccherini touchera même le poteau juste avant le coup de sifflet.

En seconde période, l’Italie continue sur sa lancée et marquera 2 buts en quelques minutes après un centre où Giaccherini s’arrache pour conserver le ballon sur le terrain et c’est un csc japonais. Puis un pénalty est sifflé pour une main malheureuse (mais bien là) et Balotelli transforme une nouvelle fois ce pénalty. Mais à partir de ce moment, la Squadra va reculer, se laisser dominer et les japonais vont en profiter en reproduisant le même jeu qu’en début de match. Finalement, la défense italienne craque à nouveau sur un coup de pied arrêté et une tête d’Okazaki décroisée qui trompe Buffon. 3-3 un match fou où l’Italie se fait surprendre par un excès de confiance et une abnégation sans faille des japonais. Ensuite la tendance s’inverse et le Japon touchera, sur la même action, le poteau puis la barre, sauvant un Buffon et une Italie toute heureuse. Quelques minutes plus tard c’est encore la barre qui est touchée par les japonais… Mais comme on le sait tous, si on « loupe » des buts, derrière ça ne pardonne pas et De Rossi lance sur l’aile droite Marchisio qui déborde tout le monde en profondeur et il n’a plus qu’à servir Giovinco en retrait et marque. Score final 4-3 pour une Italie réaliste mais suffisante et un Japon entreprenant mais inconstant.

Les notes de nos milanais :

De Sciglio (5) : Moins d’activité que lors du premier match, Mattia a le malheur d’être à l’origine de l’erreur amenant le pénalty sur une passe en retraite beaucoup trop molle. A l’instar de toute son équipe il n’a pas su/pu maîtriser les combinaisons multiples des japonais quand ils étaient dans leur meilleure période et il n’a pas non plus réussi à déborder suffisamment pour se montrer dangereux. La faute est à partager avec Montolivo…

Montolivo (5) : … car ce côté droit n’a définitivement pas fonctionné comme contre le Mexique et Montolivo a presque tout raté. Les passes n’étaient pas ajustées, très peu de relance et peu disponible. Défensivement on a également constaté un manque d’implication apportant le 3e but japonais  Une journée noire pour Montolivo qui n’a pas rendu la même copie que lors du premier match. A rectifier immédiatement.

Balotelli (7) : Combatif, très souvent seul dans ce système ou les joueurs en soutien ne sont pas adaptés (vivement le retour d’El Shaarawy), il a encore montré beaucoup de puissance et de vitesse dans ce match qu’il réussi en marquant son 34e pénalty de sa carrière. Si on lui donnait plus de bons ballons et si on apportait le danger par d’autres joueurs, nul doute qu’il sera encore plus dangereux.

Les notes des autres :

Buffon (7) : Plusieurs arrêts évitant le pire et surtout une chance que seuls ont les grands gardiens.

Chiellini (5) : Peu combatif, il ne tient pas sa défense et semble parti en vacances à la fin de sa saison avec la Juve.

Barzagli (5,5) : Mieux dans la relance mais toujours pas aussi serein… Mais où est la défense des champions d’Italie ?

Maggio (4,5) : Sait-il défendre ? Telle est la question…

Pirlo (5,5) : Si Pirlo va mal, tout va mal.

De Rossi (6,5) : Un premier but rageur et une belle ouverture en fin de match. De Rossi n’a toujours pas sa justesse d’antant mais il a été décisif ce soir. Dommage qu’il ne se contrôle pas suffisamment car il loupera le Brésil.

Giaccherini (6,5) : Il ne pèse toujours pas assez dans le jeu offensif mais il a été très tenace sur les occasions et il est récompensé par un but d’un japonais contre son camp qu’il ne doit qu’à lui-même.

Aquilani (3) : Marchisio était invisible ? On a trouvé pire. 30 minutes sur la pelouse, c’était déjà trop.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Passionacmilan 14506 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines