Magazine Sport

Mahut – Isner le marathon de Wimbledon 2010

Publié le 25 juin 2013 par Histoiredusport @Histoire_sport

22 juin 2010, 18h18. Nicolas Mahut et John Isner entrent tous deux sur le court 18 du All England Club. Ils sont alors loin de s’imaginer qu’ils vont un peu plus tard jouer le match de leur vie mais également marquer l’histoire. 11h de jeu étalés 3 jours, et 12 records homologués par le livre Guinness des records pour ce match totalement fou. La prestation livrée par le Français et l’Américain dans ce match de premier tour du tournoi de Wimbledon 2010 fut titanesque, un combat physique et psychologique hors norme. Pour les non-connaisseurs, il fallut 2h16 à Raphael Nadal pour battre David Ferrer 6/2 6/3 6/2 en finale de Roland Garros 2013. Ce match équivaut donc à environ 5 finales de cette édition de Roland Garros.

Si l’histoire ne retient que les vainqueurs, cette rencontre déroge à la règle tant ce combat a nécessité l’implication des deux hommes. Retour sur une rencontre qui a marqué l’histoire du sport et le livre des records.

Un match de premier tour à Wimbledon

Wimbledon édition 2010, Roger Federer se pose une fois encore comme le grand favori de cette quinzaine après ses 6 victoires sur les cours londoniens. Il arrive également en grande confiance après sa première victoire à Roland Garros en 2009, enchaînée par une victoire à Wimbledon, une finale perdue à l’US Open face à Juan Martin Del Potro, mais également une victoire en ce début d’année à l’Open d’Australie. Pourtant ce n’est pas le génie suisse qui sera au centre des attentions en cette fin juin.

le court 18 de Wimbledon juin 2010

Le court 18 où s’est déroulé cette rencontre folle

Une rencontre du premier tour a priori anodine oppose deux joueurs au profil assez identique : John Isner tête de série numéro 23 du tournoi et Nicolas Mahut, 148 ème joueur mondial et issu des qualifications. Isner fait figure de favori pour ce match au vu de son classement et de sa récente victoire au tournoi de Auckland. Pourtant l’Américain fait face à un joueur qui est à l’aise sur gazon: finaliste du tournoi du Queen’s 2007 où il perd face à Roddick, mais également finaliste à Portland la même année où il est défait par un autre Français, Fabrice Santoro. Le gazon est sa surface et Wimbledon son grand chelem favori, lui qui l’a déjà remporté en junior en 2000. Enfin, les deux joueurs s’étaient déjà rencontrés auparavant en 2008 avec une première victoire du Français sur gazon.

Avant ce match, Nicolas Mahut a déjà dû batailler pour se sortir des qualifications avec 3 matchs assez longs à jouer. Certes il passe son premier tour face à Dancevic sans encombre (6-3, 6-0), mais il a ensuite bataillé ferme pour sortir Bogdanovic dans un match donc le score était déjà hors norme (3-6, 6-3, 24-22 !) en près de 3heures de jeu. Il sort ensuite l’Autrichien Stephan Koubek en 5 set et 4heures de jeu : 6-7 8, 3-6, 6-3, 6-4, 6-4.

Le Français avait donc déjà plus d’une centaine de jeu et près de 9heures de match dans les jambes avant sa confrontation avec le géant américain (2m06, 111kg).

Mahut-Isner-wimbledon

Les deux joueurs débutent leur confrontation le 22 juin, sur le court numéro 18.

Isner emporte la première manche (6-4) après avoir breaké le joueur français. Ce dernier revient ensuite dans la partie en breakant à son tour l’Américain dans le deuxième set (6-3).

Vient ensuite un combat de serveurs. Qu’il s’agisse de Mahut ou Isner, tous deux sont d’excellents serveurs, mais moins doués au retour. Les 3ème et 4ème sets se terminent donc au Tie-Break sans qu’aucun des deux joueurs ne puisse prendre le service de son adversaire. Le natif d’Angers prend la 3ème manche et Isner la 4ème.

Le match doit alors être interrompu par la nuit tombante peu après 21h et 2h57 de jeu. Ce match se terminera donc le 23 juin. On est alors bien loin de s’imaginer le scénario qui nous attend pour cette deuxième journée de match.

Le 23 juin, à 14h05, les deux joueurs entrent à nouveau sur le court pour en découdre. Un peu plus de 3h40 plus tard, soit à 17h45, alors que le score affiche 32-32 dans le 5ème set, le précédant record de longévité d’un match établi à Roland Garros par Fabrice Santoro et Arnaud Clement est battu (victoire de Santoro 6/4 6/3 6/7 3/6 16/14).

3 jours de match et 11h de jeu pour avoir un gagnant

Ce match a déjà dépassé les frontières d’une simple rencontre de 1er tour de Wimbledon. C’est maintenant un combat psychologique, les deux joueurs se toisent, se rendent coup pour coup. A un ace d’Isner répond un autre de Mahut. A un coup gagnant de Mahut répond un coup gagnant d’Isner. Malgré la fatigue, les deux joueurs donnent tout ce qu’ils ont. Ils sont dans une bulle, une autre dimension où il n’existe qu’eux, leur raquette, une petite balle jaune, un filet et leur équipe qui les encourage. Le reste n’a plus d’importance.

Les spectateurs présents assistent à une lutte acharnée entre deux guerriers, deux gladiateurs prêts à tout donner sur ce court 18 pour le gain du match. Cette volonté farouche de s’arracher pour le gain de cette rencontre atteint son paroxysme avec le plongeon impossible tenté par Mahut à 58 partout. Alors que le Français est en fond de court et totalement dépassé par l’attaque d’Isner, l’Américain tente une volée amortie. Il croit avoir marqué le point et a déjà tourné le dos au jeu, mais Mahut tente l’impossible. Un course vers la balle et un plongeon improbable. Il jette même sa raquette afin que cette petite balle jaune puisse simplement passer au dessus du filet.

Nicolas Mahut plongeon Wimbledon 2010

Nicolas Mahut, prêt à tout pour remporter cette victoire

Une tentative qui avait 100% de chance d’échouer après 7heures de combat, mais le plus important n’était pas là. Cette tentative aurait pu signifier à Isner « Je serai là John. Oui je serai là, même avec la fatigue, je donnerai tout pour remporter ce match. Si tu veux gagner il va falloir que toi également tu sacrifies ton corps sur ce court 18».

Le match est de nouveau interrompu par l’obscurité à 21h15, malgré les protestations d’Isner. Le score est alors de 59 partout. Après cette nouvelle interruption, les deux joueurs sortent du cours acclamés par la foule, qui sait qu’un événement de l’histoire du sport est en train de se dérouler sous leurs yeux. Après deux jours de combat et 10h de jeu, les deux joueurs n’ont qu’une envie : retourner sur le court et en découdre. Ces derniers ne dorment presque pas cette nuit là et reviennent une nouvelle fois sur le cours pour une troisième journée consécutive.

Combien de temps vont-ils pouvoir continuer à avoir un niveau de jeu si impressionnant ? Peuvent–ils encore jouer plusieurs heures sur ce court? La question mérite d’être posée, alors que les deux joueurs reviennent sur le court le jeudi 24 juin à 15h40 pour poursuivre leur combat. Ils sont à bout de force : quand Isner n’a pas la force d’aller s’échauffer sur le terrain d’entrainement qu’il juge « trop loin », Mahut doute encore à quelques minutes du début de la rencontre de sa capacité à servir proprement.

Pourtant les clameurs de la foule et les encouragements des spectateurs vont aider les deux acteurs à se transcender. Les 782 places de ce court 18 sont prises d’assaut dès tôt le matin et de nombreux spectateurs se tiennent à l’extérieur, tant ils sont nombreux à vouloir assister à ce moment d’histoire. Ainsi, avec l’aide du public londonien, même après 10heures de match, les deux joueurs continuent de produire un tennis de qualité et de très régulièrement servir à plus de 200Km/h.

isner victoire sur mahut

La joie de John Isner sur la balle de match

Les jeux défilent, le tableau d’affichage n’est plus en mesure d’afficher le score, tant ce match prend des proportions irréelles. Mahut sauve une quatrième balle de match à 59-58 sur son service.

C’est alors qu’après 1h08 en ce troisième jour, la bataille des titans a enfin un gagnant. A 69-68, John Isner convertit sa 5ème balle de match sur un revers long de ligne qui vient foudroyer Mahut. 11h05 de match pour une qualification au deuxième tour de Wimbledon. Isner peut exulter, il a gagné ce qui sera un match pas comme les autres, un match pour l’histoire.

Le score final de ce combat titanesque fait tourner la tête : 6/4 3/6 6/7 7/6 70/68 en 11h05 et simplement 3 petits breaks.

La joie d’Isner contraste avec la tristesse de Mahut alors qu’une cérémonie est organisée afin de récompenser Mahut, Isner mais également l’arbitre de cette rencontre, le Suédois Mohamed Lahyani; le tout en présence de Tim Henman. Les deux protagonistes sortent de l’arène où ils ont combattu ardemment sous les acclamations prolongées des spectateurs.

Une fois dans les vestiaires Isner a encore du mal à savourer sa victoire. Mahut quant à lui est perdu, son cerveau l’a laissé tomber. Il vit une sorte de black out et est au bord du malaise. Convaincu d’avoir perdu le « match de sa vie », il est désemparé et les mots de son entourage ne sont d’aucune aide. Il ne peut pas comprendre à cet instant que ce match dépasse toutes ces notions de victoire et de défaite.
Néanmoins, pour produire un match d’une telle intensité il fallait être deux. Certes Isner a remporté cette rencontre, mais l’histoire retiendra que deux joueurs ont ensemble donné le meilleur d’eux-même dans ce match. Sans le guerrier angevin, Isner n’aurait jamais pu livrer une prestation aussi solide. Après ce match, Nicolas Mahut et John Isner ont à jamais un destin lié, ils entretiennent depuis cette rencontre une relation particulière et amicale.

La carrière des deux joueurs après ce match

Mahu Isner wimbledon 2010

Les deux joueurs devant le tableau affichant ce score incroyable

Après ce match hallucinant, Isner n’avait plus les jambes pour résister longtemps dans le tournoi. Dès le deuxième tour il est battu par le néerlandais de Baekker 6/0 6/3 6/2. Il part pourtant en ayant réussi son tournoi.

Pour la suite du tournoi, le Suisse Roger Federer se fait surprendre dès les quarts par le jeune Tchèque Berdytch (4/6 6/3 1/6 4/6) qui éliminera ensuite le futur numéro 1 mondial Novak Djokovic en demie sur le score de 6/3 7/6 6/3. Le Tchèque se qualifie alors pour la première finale de Grand Chelem de sa carrière, mais ne pourra rien faire face à l’Espagnol Raphael Nadal qui remporte cette année là son deuxième titre sur les gazons londoniens.

Ce sont pourtant bien Mahut et Isner qui sortent vainqueurs de cette édition qui restera à jamais comme celle où s’est déroulé l’un des plus beaux matchs de tennis de l’histoire.
Isner a depuis cette rencontre réussi quelques coups d’éclat. 6 victoires sur le circuit (Auckland,Winston-Salem et Newport à deux reprises et Houston) font du géant américain un joueur régulier du top 20. Sa force de frappe au service lui a permis de grimper au classement, jusqu’à atteindre un top 10 en avril 2012 (9ème). En revanche, l’Américain n’a jamais particulièrement brillé en grand chelem où sa meilleure performance reste un quart à l’US Open en 2011. Depuis le départ à la retraite d’Andy Roddick en 2012, il est considéré comme l’un des serveurs les plus puissants, si ce n’est le plus puissant du circuit.

Nicolas Mahut a pour sa part choisi de relater son expérience si particulière lors de ce match dans un livre intitulé «le match de ma vie » écrit en compagnie de Philippe Bouin, dans lequel il retrace sa carrière assez atypique dont cette rencontre fut le point culminant.

Il est toujours au même titre qu’Isner ou Karlovic un des meilleurs serveurs du circuit, mais également un spécialiste sur gazon. Il est l’un de ces derniers véritables joueurs de gazon, si beaux à voir jouer et pratiquant le service-volée « à l’ancienne ». Pourtant, lui qui avait gagné Wimbledon en junior 10 ans plus tôt n’a jamais vraiment réussi à percer en simple et convertir tous les espoirs qui étaient placés en lui. Sa meilleure année reste l’année 2007 où il grimpe à la 40 ème place du classement ATP et joue deux finales sur gazon. Il a néanmoins connu des coups d’éclats, une victoire sur Roddick à Roland Garros ou surtout une victoire sur Murray au tournoi du Queens en 2012.

En revanche, le natif d’Angers a connu plus de réussite en double. Avec déjà 6 titres, dont 3 pour l’année 2012 (Metz, Marseille et Lyon), le Français forme avec son compatriote Edouard Roger Vasselin une paire redoutable. 2013 marque un renouveau dans sa carrière: il a très recemment été finaliste du tournoi de double à Roland Garros avec Mickael Llodra. Une finale perdue par la paire française face aux intouchables frères Bryan.

A 31 ans, l’Angevin alors classé 240 ème joueur mondial décroche enfin sa première victoire sur le circuit le 22 juin 2012 dans le tournoi de S-Hertogenbosch. Issu des qualifications le Français a éliminé tour à tour chacun de ses adversaires pour se hisser en finale face au Suisse Stan Wawrinka, classé 10 ème mondial. Victoire nette en 2 sets: 6/4 6/3. Un titre mérité pour un joueur au potentiel énorme mais qui a durant toute sa carrière accumulé les pépins physiques.

Records homologués par le Guinness des records:

Le plus long match de tennis professionnel (11h05)
Le plus long match dans un tournoi du Grand Chelem (11h05)
Le plus long match joué à Wimbledon (11h05)

Le plus grand nombre de jeux dans un match de tennis professionnel (183 jeux)
Le plus grand nombre de jeux dans un tournoi du Grand Chelem (183 jeux)
Le plus grand nombre de jeux dans un match d’un tournoi de Wimbledon (183 jeux)

Le plus grand nombre d’aces par un joueur dans un match de tennis professionnel (113 aces / Isner)
Le plus grand nombre d’aces par un joueur dans un tournoi du Grand Chelem (113 aces / Isner)
Le plus grand nombre d’aces par un joueur dans un match d’un tournoi de Wimbledon (113 aces / Isner)

Le plus grand nombre de jeux sur un set d’un match de tennis professionnel (138 jeux)
Le plus grand nombre de jeux sur un set d’un tournoi du Grand Chelem (138 jeux)
Le plus grand nombre de jeux sur un set dans un tournoi de Wimbledon (138 jeux)

Il faudra très longtemps pour que tous ces records soient battus dans un match de tennis. S’ils le sont un jour.

Pour en savoir plus:  Le Monde / Rétro l’équipe / Page Wikipédia

 
Lire mon article sur la mort d’Ayrton Senna


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Histoiredusport 809 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine