Magazine

Un samedi soir sur la Terre/Cabrel

Publié le 19 avril 2008 par Series

Le vague à l'âme du samedi soir, tu connais? et bien c'est l'état dans lequel je me trouve présentement.... ça faisait un bail que je ne m'étais pas retrouvée seule avec ma fillotte un samedi soir.
Heureusement, j'ai mon nouvel ami avec qui m'amuser, le beau Mac, mais une nostalgie m'étreint malgré moi, un sentiment de solitude...
Et comme de par hasard le Balafré (qui doit avoir des antennes) m'envoie des sms enflammés, qui parlent de mon corps, cette chair affaiblie en ce jour.
J'ai beau me blinder, me dire que ce n'est plus pour moi, il y a des fois où ce vide (que l'on connait tous à un moment ou à un autre) se creuse en mon sein.
Argh, mon, mes seins...
Ma peau se flétrie, ma graisse est présente, et c'est dans ces moments là que tu te trouves moche car personne n'est là pour rendre hommage à ton image, à ton âme...
Ce corps que j'ignore. Qui se réveille alors que le printemps hésite à poindre son nez.
AAAAAAAAAAAAAAH
Comme vient de le dire Marianne Faithfull (quel curieux nom pour une telle personne avec une si curieuse vie)
"Je n'ai jamais été heureuse en amour"
Bonne nuit
(en plus j'hésite à voir le dernier épisode de "Skins", saison 2 psychédélique, où les uns après les autres ils s'en sont pris plein la gueule, dur d'être ado, je pleure mon Chris, sur Fesse Bouc j'ai adhéré au groupe "Fuck it dixit Chris")
(mais je m'égare)(je retourne à mon rôle de Caliméro du Saturday Night without Fever)(m'en va regarder "Beetlejuice" tiens, j'ai mon lit face à mon Mac)(ha seuuuuuuuuuule)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Series 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte