Magazine

Assassinat au Liban : retour d'une guerre entre chrétiens ?

Publié le 24 avril 2008 par Micheljanva

" L'Infamille : un crime contre l'humanité | Accueil | Lutte d'influence pour prendre la tête de l'UE "

24 avril 2008

Assassinat au Liban : retour d'une guerre entre chrétiens ?

Lu dans Présent, le récit d'un assassinat de chrétiens commis vraisemblablement par des chrétiens :

Assassinat au Liban : retour d'une guerre entre chrétiens ? "Il y a trois ans, jour pour jour, les Libanais, en liesse et incrédules encore, vivaient le retrait des troupes d'occupation syrienne. Cet anniversaire a été anticipé dimanche par l'assassinat de deux cadres du parti Kataëb à Zahlé. [...] L'attentat, visiblement maquillé en " incident isolé ", en " mouvement d'humeur spontané ", a été le fait de deux partisans du député de la ville, Elie Skaff, allié du général Aoun et qui joue à fond la carte syrienne depuis de très longues années [...] Depuis, la ville est en ébullition. [...] Zahlé est la dernière ville du Liban - et du Proche-Orient ? - entièrement, exclusivement chrétienne. Tout un symbole."

Le parti Kataëb, dirigé par Amine Gemayel ( photo), affirme :

Assassinat au Liban : retour d'une guerre entre chrétiens ? " Le député Skaff cherche également à défendre désespérément les assassins, ce qui laisse planer des doutes sur son rôle dans cette affaire. Et l'on peut s'interroger sur le fait de savoir s'il a été préalablement mis au courant des desseins des meurtriers, vu qu'il tente de justifier le crime et de minimiser sa portée".

Michel Moawad, maronite membre du comité de suivi des Forces du 14 Mars, s'est exprimé à l'issue d'un entretien avec le patriarche Sfeir :

"L'image qu'offre le 8 Mars [ le parti d'opposition] aux Libanais est horrible. Ce camp ne se contente plus de couvrir le crime moralement et de torpiller le tribunal international en tentant de défendre les quatre généraux, il est désormais complice de crime. Ce qui s'est passé à Zahlé est inadmissible, quelles qu'en soient les raisons. [...] Ce qui est certain, c'est que le 8 Mars, plus particulièrement le député Skaff et le Hezbollah, sont des comparses dans la couverture du crime. [...] Ce qui m'importe, c'est que la société chrétienne n'entre pas à nouveau, et malgré les conflits, dans la spirale du sang. Nous avons tous payé un prix exorbitant par le passé."

Des tractations sont en cours pour prévenir une explosion à Zahlé. Le chef des Kataëb, Amine Gemayel, le patriarche des grecs-catholiques, Grégoire III, et le député Élias Skaff sont impliqués dans ces tractations.

Assassinat au Liban : retour d'une guerre entre chrétiens ? Mardi, l'élection du président a de nouveau été reportée. Le député et ancien ministre Michel Murr (orthodoxe) s'est désolidarisé de la coalition parlementaire opposante, dont il était l'un des piliers aux côtés du député Michel Aoun. Ce dernier perd ainsi un allié de poids. M. Murr est en effet une importante clef électorale de la région du Metn, à l'est de Beyrouth. Il estime que l'élection d'un président de la République est d'une extrême urgence et a lancé une campagne de pression auprès des députés, en particulier chrétiens, pour les convaincre de se rendre aux urnes.

Michel Janva

Posté le 24 avril 2008 à 15h37 par Michel Janva | Catégorie(s):

Commentaires

Ne soyons pas naïfs, depuis le premier attentat manqué contre Marwan Hamadé en octobre 2004, des libanais tuent des libanais. Nous assistons impuissants à une guerre civile larvée d'intensité variable. La tuerie de Zahlé intervient au pire moment, alors que la communauté chrétien est solicité afin d'élir dans ses rangs le président de la république libanaise.

Rédigé par : Niko | 24 avr 2008 20:00:31



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Micheljanva 645 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte