Magazine Beauté

Tout sur mes produits pour la plage ( DAYLONG, LANCASTER, PHYTO...) + Un point sur le soleil et ses dangers.

Publié le 01 juillet 2013 par Lesrecreations @RecresdeSophie
http://recreationsdesophie.blogspot.fr/ Hello tout le monde !
Le soleil est enfin là. Pour l’occasion, j’ai décidé de vous faire un petit topo sur ce que contient mon sac de plage. On va d’abord parler soleil et tout ce qui va avec. Je profite pour refaire le point sur les risques du soleil. Dans la deuxième partie, je vous parlerai des produits non solaires que j’ai aussi dans mon sac de plage. C’est parti !
La protection solaire
S’il y a bien une chose après laquelle nous courrons tous, c’est le soleil. L’hiver, on l’espère, on le devine. En cette saison, il définira si notre été a été bon ou pourri (quelle responsabilité !). Mais le soleil est un faux ami et peut s’avérer très dangereux si on ne protège pas correctement. Pour les plus jeunes d’entre vous, je sais que tout cela n’est pas forcément, facile à entendre, car été = bronzage. Toujours plus bronzé, à n’importe quel prix, pour être plus bronzé que ses copines, mais à quel prix. En préambule, revenons sur un aspect primordial :
Le capital soleil. Non ce n’est pas le montant total des crèmes que vous achèterez au cours de votre vie. C’est le taux de rayon de soleil que chacun et chacune d’entre vous pourront supporter dans vos vies sans développer de cancer. Le capital soleil est différent pour chaque individu et ne se renouvelle pas. D’où l’intérêt de se protéger dès le début de la vie pour qu’il puisse durer toute notre existence.
Ensuite, abordons tous les produits du genre graisse à traire, monoï, etc. Là, je vais être intransigeante : si vous voulez à tout prix un cancer de la peau, jetez-vous sur ces produits sans hésiter. Déjà, ils ne contiennent aucune protection solaire, mais ils font un effet loupe sur la peau qui la brule littéralement. Nous utilisons mal ses produits. Le monoï notamment n’a jamais été un produit solaire, mais un produit après soleil. C’est pour ses propriétés hydratantes que les Tahitiennes l’utilisent, à la maison et non pas pour s’exposer au soleil. J’entends déjà certain(es) d’entre vous me dire que votre mère, grand-mère, tante utilisaient ce genre de produits dans leur jeunesse et qu’elles n’ont jamais eu de problème. Je vous répondrais que dans mon entourage on utilisait également ses produits. Seules certaines personnes ont développé des cancers et s’en sont heureusement sorties. D’autres malheureusement non. Le monde d’aujourd’hui se dégrade de plus en plus, la couche d’ozone diminue peu à peu. Nous ne pouvons donc plus adopter les mêmes habitudes envers le soleil que les générations précédentes. 
Il faut donc, quoiqu’il arrive, protéger sa peau et trouver le bon indice adapté à sa peau et à la puissance du soleil.
L’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé a publié un document sur la protection solaire d’où sont extraits les tableaux ci-dessous et que vous pouvez consulter ici.
1er point : Comprendre à quoi correspondent les indices solaires (SPF)
http://recreationsdesophie.blogspot.fr/2ème point : Savoir reconnaître son type de peau.
http://recreationsdesophie.blogspot.fr/
3ème point : Identifier l’intensité de l’exposition solaire. 
http://recreationsdesophie.blogspot.fr/
4ème point : Se référer au tableau suivant pour voir quelle protection vous convient.http://recreationsdesophie.blogspot.fr/
Pour terminer ce point sur les dangers du soleil, je reviendrais sur l’article de 60 millions de consommateurs sorti ce mois sur la fiabilité des indices de protection solaire. Le conseil que je pourrais vous donner si vous chercher une crème haute protection de qualité pour vous ou quelqu’un de votre entourage (enfant, personne ayant eu un cancer) c’est de vous diriger vers des laboratoires qui travaillent particulièrement sur le sujet et qui sont recommandés par les dermatologues (Spirig, Avène, Laroche Posay).
http://recreationsdesophie.blogspot.fr/
Au final, j’emporte quoi dans mon sac de plage pour me protéger du soleil ? Quand je vais à plage ce n’est jamais avant 16 h, car avant les rayons du soleil sont beaucoup trop fort. Je suis également toujours munie d’un chapeau et de lunette adaptée (minimum catégorie 3). Mais passons directement aux produits que j’utilise.
Pour le visage :Daylong extrême, 50+lait solaire liposomal, Spring, 18 €
Je l’ai choisi, car j’en ai entendu beaucoup de bien principalement chez Mon blog de fille. Vivant dans une région particulièrement ensoleillée, je l’utilise en crème de jour depuis que le soleil est vraiment là. Ce que j’apprécie beaucoup avec la Daylong c’est qu’elle a une consistance très liquide qui permet une bonne application du produit. Elle pénètre très vite. Le fini blanc que peuvent laisser les crèmes à indice élevé sur la peau est vraiment limité ici et disparait à l’application. La peau est un peu collante au départ, mais cette impression disparait très vite et on l’oublie totalement. Sa discrète odeur à l’application se dissipe totalement par la suite. Concernant le maquillage, je l’ai testé avec du fond de teint (crème et poudre) et une BB crème. L’application est la même que sur une crème hydratante classique. Ma peau n’a pas brillé plus et je n’ai pas terminé orange à la fin de la journée. Le seul reproche que je pourrais lui faire c’est son packaging pas forcément pratique en raison de la grande viscosité du produit. En dehors de cela, je l’adore.
Pour le corps :
Lait solaire solaire hydratant, SPF 30, Lancaster,env 30€
Achetée aux soldes d’été de l’année dernière pour pas grand-chose. D’où le fait que vous ne la trouverez plus sous cette forme. C’est une bonne crème solaire qui fait bien le job. J’aurais toutefois deux reproches à lui faire. Tout d’abord sa consistance un peu trop épaisse et surtout son odeur trop présente. Son odeur (de savon ?) beaucoup trop prononcée fait que je n’ai jamais pu l’utiliser sur mon visage. Peut-être que depuis l’odeur de la gamme a été modifiée.

Pour les cheveux :


Phytoplage, voile capillaire haute protection, Phyto, 13.10 €

L’été, les cheveux sont agressés par le soleil, le sel et le chlore. Il est donc important de bien les protéger. Un chapeau vous évitera l’insolation et les protégera en partie. Pour autant, je souhaitais trouver un produit avec un filtre UV afin de les protéger au mieux. Je ne cache plus mon amour pour la marque Phyto et c’est donc tout naturellement que je me suis tournée vers Phytoplage. Déjà, la première chose que je peux dire c’est qu’il sent divinement bon (le jasmin ?). À partir de là, serai-je encore objective :) ? Plus sérieusement, le produit est totalement invisible sur les cheveux et ne les graisse pas trop. Le vaporisateur est très pratique. Donnez-moi un produit qui a une odeur divine et qui protège mes cheveux et je serai votre homme (lol).


Après la plage 
http://recreationsdesophie.blogspot.fr/

Brumisateur Eau Avène, petit format, env 5€Dès que la chaleur arrive, le brumisateur ne quitte plus mon sac. C’est le geste fraicheur de l’été. J’aurais pu choisir une autre marque, mais j’ai préféré, une nouvelle fois, renouveler ma confiance à Avène.
2 petites astuces :
  • 1/ Ne pas se mettre au soleil après pulvérisation, car chaque goutte devient une petite loupe.

  • 2/Le saviez-vous : Après vous être maquillé, pulvérisez votre visage. L’eau en s’évaporant fixera votre maquillage durablement. 


Compact matifiant spf15, Ivoire soutenu, Gamme Pureness, Shiseido, env 30 €
La bonne affaire des soldes de l’année dernière, car je l’avais eu pour une dizaine d’euros. C’est une bonne poudre matifiante avec une couvrance légère à moyenne. Clairement, elle ne camouflera pas les grosses imperfections, mais unifiera le teint. Je ne peux l’utiliser que l’été, car la teinte foncée pour moi (l’inconvénient des soldes). Pour autant pour la saison froide je pense me tourner vers Kiko pour trouver le même genre de fond de teint adapté à ma carnation d’hiver.
Pureness, retouche matifiante, Shiseido, 22.50€/les 100

Toujours dans la gamme Pureness voici les papiers matifiants que j’ai ici en version échantillon. C’est l’indispensable de l’été. À avoir dans son sac quand la chaleur nous fait luire comme un bon gros churro recouvert de gras. Plus sérieusement, si vous n’avez pas de poudre sous la main, les papiers matifiants absorberont l’excès de sébum de votre peau et vous rendront beaucoup plus présentable. 

À tout ça, je rajoute ma serviette de plage et bien évidemment un bon livre (Les douze de Justin Cronin) ou un magazine (Vanifair vient de sortir en France !).
Je n’oublie également jamais ma crème Bariéderm d’Uriagedont je vous ai déjà parlé ici. J’espère que mon petit point soleil vous aura appris des choses et que cet été vous pourrez profiter des joies de la plage, où que vous soyez, en toute protection. N’oubliez pas : on a qu’une peau ! :)
Have a nice day !
xoxo 
 

 
       

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lesrecreations 324 partages Voir son profil
Voir son blog