Magazine High tech

La revanche de la voiture électrique

Publié le 08 juillet 2013 par Pwrlovers @pwrlovers

Nissan y croit. Le groupe compte vendre 1,5 million de véhicules électriques d’ici 2016. Le constructeur veut mettre l’accent sur ​​les véhicules à faible émission de CO2 ou sans émission du tout.

Près de 70% de son budget de recherche sera dépensé dans les prochaines années sur les technologies « vertes » à la fois en ce qui concerne les usines et  les voitures.

Pour les moteurs à combustibles, le plan de route fixe comme objectif une réduction de la consommation de carburant de 35% et des émissions de CO2 de 20%. Mais c’est surtout en multipliant les modèles électriques que le groupe compte faire la différence.

Un pari risqué, assumé par Carlos Gosn, qui préside aux destinées du groupe japonais et de Renault au moment où l’industrie automobile doit faire face à une révolution dont personne ne sait comment elle se terminera.

Carlos Ghosn joue gros en pariant sur l'avenir de la voiture électrique

Carlos Ghosn joue gros en pariant sur l’avenir de la voiture à faible émission de CO2

Un documentariste indépendant, Chris Paine, raconte ce tournant obligé pour le secteur dans son dernier film « Revenge of the Electric Car ».

Conçu à la manière d’un thriller, il met en scène les grands patrons de l’industrie : Mr. Detroit, en réalité Bob Lutz, le patron de General Motors, The Warrior, c’est-à-dire Carlos Ghosn ainsi que Rocket Man aka Elon Musk, PDG de Tesla, un constructeur de voitures de sport haut de gamme 100% électriques, plébiscitées par les stars hollywoodiennes.

Les voitures à faible émission de CO2 sont-elles l’avenir ?

Le réalisateur s’est déjà fait remarquer sur le sujet avec un précédent long-métrage intitulé « Qui a tué la voiture électrique ? », sorti au Festival du film de Sundance en 2006. Il y dénonçait les pressions du lobby du pétrole pour tuer dans l’oeuf l’essor de la voiture à faible émission de CO2.

Faible émission de CO2, risque industriel maximum ?

Faible émission de CO2, risque industriel maximum ?

Son nouvel opus est d’ores et déjà sélectionné dans de nombreux festivals : Singapour, Deauville, New York Tribeca, etc. Bravo l’artiste !

Remonter à la source :

« Revenge of the Electric Car »


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pwrlovers 1531 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte