Magazine Médias

Buffy, la semaine spéciale "Buffy Memories" - Jour 1 : Comment je l'ai rencontrée...

Publié le 08 juillet 2013 par Hellknight @HellKNIGHT2010

X-Files est l’une des séries qui ont marqué ma vie de sériephile. Une des séries qui (m’) ont fait prendre conscience que les séries TV pouvaient être une passion à part entière. Pourquoi commencer une note rendant hommage à Buffy, the Vampire-Slayer en évoquant X-Files ? Parce que l’une a précédé l’autre, bien sûr, dans la production, la diffusion, et ma passion pour les séries. A l’époque, je n’avais pas encore Internet. Mais hormis cela, il y avait la presse écrite. Et l’une des activités d’un sériephile est bien sûr de vouloir découvrir de nouvelles séries. Alors bien sûr, à l’époque, pas de notion des upfronts, pas de B.A. des nouveautés de la saison suivante, mais de simples pitches. Mais en général, on découvrait les séries par soi-même, et rarement au travers de discussions d’initiés, de toute façon limitées. Une autre époque…

Donc, à l’époque des 90’s, X-files connaît un succès monumental, devenant un véritable phénomène. On ne compte plus les couvertures de magazines consacrées à la série. En plus d’être une excellente série, elle marque le renouveau du Fantastique et de la Science-Fiction à la télévision. Et du coup, le nombre de séries appartenant aux genres explose : Outer Limits (Au-delà du Réel, l’aventure continue, en VF), Poltergeist : The Legacy, Stargate S-1, Profiler, Strange World, The Pretender, Dark Skies, Sliders, Burning Zone… Oui, toutes ces séries lancées en grande partie grâce au sujet d’une seule. Quand le gâteau est gros, beaucoup veulent en avoir une part, même infime… Et Buffy, bien sûr. Une série au pitch ridicule, à l’entendre et à le lire, auquel on a du mal à croire tant il semble stupide, au premier abord : Buffy Summers, une jeune lycéenne affronte le soir venu des vampires dans sa ville !! On ne peut, franchement, qu’y jeter un oeil, au moins par curiosité… Je me souviens, à la lecture d’un tel pitch, de mon avis circonspect. Difficile de prendre un tel sujet au sérieux, n’est-ce pas ? De quoi être incrédule, voire moqueur… Et le sériephile est avide de nouveautés, il veut essayer un peu tout et n’importe quoi en général. Enfin en fonction de ses goûts. Du coup, le soir de la diffusion du Pilote de la série, j’étais devant mon écran de télévision. Si mes souvenirs sont exacts, la série était programmée au départ le vendredi soir. Nous avons connu, dans les années 90, une époque bénie sur M6 où de nombreuses cases-horaires étaient dévolues aux séries TV, surtout de genre, et où bon nombre de séries étaient diffusées tout de même, mine de rien ! Et la sauce a pris tout de suite. Je me souviens avoir adoré dès le départ la série, ce qui est plus rare, désormais. Et je crois ne pas avoir manqué la série. 

Puis, le succès aidant, la série fut par la suite déplacée le samedi soir, dans la célèbre case de la (mythique (?)) Trilogie du Samedi, qui avait remplacé les Samedis Fantastiques. Hé oui, le samedi était un rendez-vous incontournable pour les sériephiles, avec plusieurs séries de genre et de qualité se succédant sur M6 ! J’aime à le raconter maintenant, de retour chez moi pour le week-end, j’installai une petite TV noir et blanc dans la cuisine pour suivre les épisodes, religieusement. Il m'arrive d'exagérer en ajoutant que je mettais des bougies autour du poste. On allait pas jusque là, mais cela aurait pu... Les épisodes étaient, voyez où va la passion, soigneusement enregistrés sur VHS. VHS rangées dans des boîtiers dont je réalisais moi-même les jaquettes, à l’aide d’images découpées à droite et à gauche, dans des magazines ou des programmes TV. Avec la télécommande en main afin de couper les tunnels publicitaires de 6 min coupant l’épisode. Hé oui, à l’époque, pas de PC, d’imprimante, d’Internet chez moi, les DVDs n’allaient en être qu’à leurs balbutiements… Bref, toute une autre époque, disais-je !

Depuis, la série a été achetée en coffrets DVDs, parce que y a pas à dire, c’est une autre qualité d’image. Et dire que maintenant, on a encore mieux avec les Blu-Ray… Et même si j’ai vu plusieurs fois la série, si je connais certains épisodes sur le bout des doigts, si la série ressortait dans ce format, je remettrais sans aucun doute la main au porte-monnaie. Je crois que c’est ça qu’on appelle la passion… 

Une passion intense pour une série, que j’ai du mal à éprouver depuis. Rares ont été les séries qui ont été de tels coups de coeur. Etait-ce l’âge qui faisait que j’étais plus passionné, les séries étaient-elles vraiment mieux écrites à l’époque, ou avec des concepts bien plus forts ? Ou est-ce que c’est parce qu’il y en avait tout simplement moins (quoique ce que je disais plus haut semble montrer qu’on en avait pas mal à disposition quand même) ? Peut-être un peu de tout ça à la fois… En tout cas, même si la mémoire peut jouer des tours, je suis sûr que c’était un vendredi, et que cette série m’aura tout de suite fasciné pour ses qualités, présentes pour la plupart dès son series premiere.

KNIGHT


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hellknight 118 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte