Magazine Focus Emploi

Du crowdsourcing pour la grande distribution : les clients choisissent les produits qu’ils consomment.

Publié le 08 juillet 2013 par Creads @creads

Un dentifrice au mojito, voici l’une des 15 000 idées émises par les clients de Migros, géant suisse de l’alimentaire qui a lancé il y a presque 3 ans sa propre plateforme de crowdsourcing : Migipédia. 

Migipedia

Migipédia est née de la volonté de renforcer l’image innovante de Migros, de mieux comprendre l’attente de ses clients et de leur proposer une nouvelle offre. Qualifiée de “réseau social alimentaire”, elle permet aux clients de donner leur avis sur des produits (allant parfois jusqu’au retrait de certains produits jugés insatisfaisants), mais également d’en proposer de nouveaux en magasin.

Lors de la conférence de la SCMA (Swiss Community Managers Association), le responsable du secteur médias sociaux de Migros Markus Maurer, est venu présenter la plateforme ainsi que les produits inédits qui ont vu le jour grâce grâce à elle.

Quels genres de produit ? Un dentifrice Candida au mojito, des Blévita au gruyère, ou encore des gels douche “Dirty Harry”. Ces produits ont pour signature « Développé par des clients ».

Dentifrice au mojito

Une page Facebook dédiée à Migipédia a également été créée, permettant ainsi aux utilisateurs de réagir sur des produits ou sur la plateforme.

Aujourd’hui, Migipédia compte 35 000 utilisateurs enregistrés, 15 000 idées et 150 000 feedbacks émis. Et ces feedbacks ne sont pas vains, Markus Maurer cite l’exemple du papier toilette M-Budget : « Il y a deux ans, nous avons changé le fournisseur de ce produit pour des questions de prix. Mais pendant les dix jours qui ont suivi son introduction, nous avons reçu 480 retours négatifs de nos clients. Ils souhaitaient le retour de l’ancien modèle. Nous avons également constaté une baisse des ventes dans les magasins. Un rapport a donc automatiquement été adressé au responsable produit et après seulement 20 jours, nous avons pris la décision de revenir à l’ancienne qualité. La communauté a pu être informée après un mois seulement. Avec cette plateforme, les clients ont le produit qu’ils veulent. Et les exemples de ce type sont nombreux, tant dans l’introduction de nouveaux goûts ou de nouveaux contenants pour nos produits que dans le retour de certaines marchandises dans l’assortiment ».

Il ajoute que « dans la mesure où nous sommes centrés sur les clients, ils se sentent intégrés dans les améliorations, ça permet de les fidéliser. Les produits ainsi développés ont peu de chance de ne pas être achetés par les clients. Pour le marketing aussi c’est intéressant parce que les produits issus du crowdsourcing ont une histoire à raconter. »

Pour découvrir la totalité de l’interview de Markus Maurer, cliquez ici.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Creads 8495 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte