Magazine Beauté

Petites histoires de rouge à lèvres…

Publié le 08 juillet 2013 par Patchulea @Patchulea
J'ai toujours trouvé que parmi tout les accessoires de maquillage, le rouge à lèvres est le plus intriguant. C'est un peu comme un concentré de féminité, la sensualité, l'espièglerie et de glamour. Le geste de se remettre du rouge à lèvre, tout autant que l'objet lui-même d'ailleurs, est particulièrement fascinant. Je me souviens de ma maman qui finalisait son maquillage dans la voiture (à l'arrêt je vous rassure) quand j'étais petite, stressée et en retard (comme toujours), dans le miroir du pare-soleil, passant un coup de son Rouge G de Guerlain sur sa bouche (vous savez, cet objet de luxe, avec un petit miroir qui s'ouvre quand on retire le raisin?) (ma mère n'a pas beaucoup de rouge à lèvres mais elle sait les choisir).
Petites histoires de rouge à lèvres…Aujourd'hui, j'ai une (raisonnable) petite collection et j'avais envie de partager avec vous les petites histoires qui se cachaient derrière l'achat (ou le cadeau) que représente chacun d'entre eux. Je vous propose une "édition été" mais on va pas se mentir, les saisons n'ont jamais réussi à m'empêcher de porter le rouge à lèvres que je voulais QUAND je voulais… ;)
Petites histoires de rouge à lèvres… Petites histoires de rouge à lèvres… Petites histoires de rouge à lèvres…Rouge Pure Shine Sheer Lipstick d'YSL Teinte 31“ Le dernier espoir ”
Où Quand Qui ? A Marionnaud pendant les soldes d'été 2013 avec mon acolyte Maud !
L'histoire : Après avoir morflé pendant un mois avec nos révisions, nos exams, notre charrette-qui-tue et nos rendus, Maud et moi avons décidé de nous faire plaisir : le premier mercredi des soldes, à peine notre rendu terminé, nous courûmes (oui on est des filles comme ça on courûmes) au centre-ville en espérant faire une razzia dans nos parfumeries préférées. Après 2 Sephora, 2 Marrionaud et 1 Nocibé, on a fini par repartir les mains vides. VIDES. Déçues de constater qu'une fois de plus, les magasins nous ressortaient des vieux trucs, des rouges à lèvres marrons foncés et des vernis déphasés, nous nous étions tout de même données rendez-vous le lendemain pour faire la tourner des magasins dans un autre centre commercial et TADAM ! Même si la pêche n'a pas été très fructueuse, j'ai été contente de mettre la main sur un rouge à lèvres (YES) Yves Saint Laurent (YES YES) dans une teinte super chouette (YES YES YES).
* * *
Petites histoires de rouge à lèvres… Petites histoires de rouge à lèvres… Petites histoires de rouge à lèvres…L'Absolu Rouge de Lancôme Teinte 132“ Le tout premier ”
Où Quand Qui ? Avec ma maman, à Sephora, il y a environ 3 ans
L'histoire : Il n'y a pas grand chose à dire mis à part que ce rouge à lèvres à été mon tout premier (et de luxe, en plus!) Ravie que je tourne la page "gros trait d'eye liner, crayon noir et teint… approximatif" (que j'ai étrenné durant mes dernières années de collège et les premières du lycée) pour quelque chose d'un peu plus sophistiqué, ma maman s'est même proposé de me l'offrir. Moi qui pensait partir sur quelque chose de facile à porter "mais qu'on voit quand même hein", j'ai finalement acheté un Rouge de chez Rouge, LE Rouge que je porte encore aujourd'hui et que je ne compte pas remplacé de si tôt. Pas si facile que ça à porter tout les jours, j'arrive à le travailler au doigt pour un résultat discret ou au raisin si je veux vraiment un effet BAM! La teinte est parfaite, ni trop froide ni trop chaude…!
* * *
Petites histoires de rouge à lèvres… Petites histoires de rouge à lèvres… Petites histoires de rouge à lèvres…Les Apocalips de Rimmel Teintes Stellar et Apocaliptic“ La conquête barcelonaise ”
Où Quand Qui ? Avec mes comparses Majda, Maud (et Isabelle) en voyage d'étude à Barcelone, en avril 2013L'histoire : Ces Apocalips, j'en avais entendu parlé de trèèèèès nombreuses fois sur le blogo internationale, et je mourrais d'envie de les tester mais la marque ne semblait pas encore prête à les distribuer en France… Et c'est au détour d'une escapade au centre commercial barcelonais "Diagonal Mar" (alors que nous étions toutes les 4 censées bosser sur des analyses urbanistiques et architecturales du quartier… hm hm), en voyage d'étude en avril dernier, que nous sommes tombées sur une sorte de droguerie/parfumerie/supermarché (un peu comme DM en Allemagne) qui s'est avéré vendre ces petits trésors. Il ne nous aura pas fallu longtemps pour les acheter (en plus il y avait une offre de lancement) et j'ai jeté mon dévolu sur Stellar et Apocaliptic, le corail-rouge et le rose framboise de la collection. 
* * *
Petites histoires de rouge à lèvres… Petites histoires de rouge à lèvres… Petites histoires de rouge à lèvres…Le Rouge Coco Shine de Chanel Teinte 69 Flirt“ Tradition de luxe! ”
Où Quand Qui ? Encore une fois avec mes copines Maud, Majda et Morgane, lors de mes 19 ans (août 2012)
L'histoire : L'histoire est toute simple : c'est le premier cadeau que m'ont offert mes copines de promo… je dis le premier, parce qu'elles m'ont également gâtées à Noël (elles l'ont aussi été rassurez-vous) et il semblerait que le mot d'ordre entre nous soit devenu "cadeau de luxe" ! Alors soit, on s'y met à plusieurs, mais on s'est mises en tête que désormais, on s'offrirait des trucs qu'on ose pas s'offrir soit même ;) La tradition a donc démarrer avec mon premier (et pour l'instant unique) rouge à lèvres Chanel,   d'une jolie teinte corail, toute douce! Par la suite, Majda s'est vu offrir le Rouge G de Guerlain, Morgane l'Illusion d'Ombre de Chanel, Maud une petite box remplie de maquillage Nars et M.A.C.… Eh ouais, je les ai bien choisi mes copines!
* * *
Petites histoires de rouge à lèvres… Petites histoires de rouge à lèvres… Petites histoires de rouge à lèvres…
Le Smart Lipstick de Kiko Teinte 904“ Kiko for the win! ”

Où Quand Qui ? Avec ma maman, début 2013
L'histoire : Ce petit rouge à lèvre, offert par ma maman, a marqué le début d'une folle histoire d'amour entre ce magasin de cosmétiques et ma maman. Elle avait de gros a priori sur Kiko, notamment sur la provenance et la qualité des produits, si peu chers (elle qui est plutôt du genre Lancôme, Clarins et compagnie) mais pour son baptême kikoesque, elle a fini par se laisser convaincre et est ressortie avec une petite panoplie de crayons, mascara et soin pour les ongles! Et de mon côté, j'ai enfin trouvé la teinte parfaite de rouge à lèvre pour l'été, qui se rapprochait du fameux "Party Parrot" de M.A.C., ce genre de corail-rouge plein de peps!
* * *Petites histoires de rouge à lèvres… Petites histoires de rouge à lèvres… Petites histoires de rouge à lèvres…Un fini Creemsheen de M.A.C. Teinte Speak Louder“ Premier achat de blogo girl ”
Où Quand Qui ? Avec Maud (ENCORE ELLE), au stand M.A.C. des Galeries Lafayette, pendant les soldes d'hivers 2013 ("ah, M.A.C. ne fait pas de soldes…?")
L'histoire : Je vous en avait déjà parlé dans mon article "Ce que la Blogo et YouTube m'ont fait acheter", mais avant de fréquenter le monde de la beauté online, je ne connaissais absolument pas la marque M.A.C. Au fil des revues, des "Favoris du Mois" et autre articles/vidéos, j'ai fini par me mettre en tête que moi aussi, je voulais appartenir au cercle des fans de M.A.C et que moi aussi, j'allais mettre ma main sur un de leur fameux rouge à lèvre. J'ai appris dans la foulée que la marque avait un corner dans les Galeries Lafayette de ma ville, et il ne m'en fallu pas plus pour craquer. Et je me suis aussi rendue compte que comparé à un rouge à lèvres de luxe à 30€, ceux de la marque valaient plutôt le coup! Et ainsi démarra ma collection de ràl M.A.C. qui attend toujours de s'agrandir…
* * *
Petites histoires de rouge à lèvres… Petites histoires de rouge à lèvres… Petites histoires de rouge à lèvres…
Un Rouge Caresse de L'Oréal Teinte 301 Dating Coral“ Craquera… craquera pas ?”
Où Quand Qui ? Toute seule, au Leclerc près de chez moi, durant l'hivers 2012-2013L'histoire : C'était une journée comme les autres qui venait de se terminer lorsque je suis allée faire mes courses de la semaine en fin de journée. En tant qu'étudiante fauchée (souvenez-vous), j'essaie généralement de ne pas dépasser les 25-30€ de courses par semaine, et pour cela, les ecarts au rayon cosmétiques ne sont pas tolérés. Mais une fois de plus, je me suis laissée happée par les couleurs racoleuses des packaging de rouges à lèvres et de mascaras, pour découvrir qu'enfin, mon Leclerc vendait les nouveaux Rouge Caresse! J'en avais entendu beaucoup de bien sur internet et à partir de cet instant démarra mon lent et douloureux dilemme intérieur. La teinte n'était pas vraiment un problème, le tout était de savoir si j'étais prêt à sacrifier 12€ de mon budget alimentaire hebdomadaire… En fille toutafé raisonnable, j'ai reposé l'article. Mais après 20 minutes de courses troublées par des pensées comme rationnelles du genre "il est cool quand même", "pas si cher comparé à un ràl de luxe", "il est vraiment beau c'est vrai", "et la teinte est tellement mignone"… j'ai fini par céder, juste avant le passage fatidique en caisse. Et voilà, un banal craquage. Une fois de plus! (L'histoire ne dit pas si j'ai effectivement mangé des pâtes au jambon toute la semaine…!)
Et voilà pour mes petites histoires!Quelles sont les vôtres?
• N'hésitez pas à me suivre sur Twitter et Instagram ! ;) •
A très vite,♡ Léa

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Patchulea 17 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte