Magazine Jeux vidéo

[TEST] The Last of Us

Publié le 09 juillet 2013 par Evilredfielduniverse

TITRE [TEST] The Last of Us

fich tech tlou [TEST] The Last of Us

The  Last of Us est un jeu d’action/infiltration/survival développé par Naughty Dog exclusivement sur PlayStation 3. Après les 3 Uncharted dont la réussite n’est plus à débattre, The Last of Us nous plonge dans un monde décimé par un virus, le Cordyceps, qui rend les humains légèrement meurtriers, cannibales et contagieux… 20 ans après le début de l’infection, Joël aura pour but d’escorter Ellie, une jeune ado aussi importante que caractérielle, jusqu’à un groupe de résistants…

LE DERNIER D’ENTRE NOUS…

Fidèle à ses habitudes, le studio Naughty Dog nous offre ici un jeu au scénario particulièrement bien construit et bien mené. Sur la quinzaine d’heures de jeu du soft, on y découvre les enjeux et aboutissants au fur et à mesure de la progression, et la relation Ellie/Joël fonctionne parfaitement.. On ne peut qu’admirer la profondeur du scénario ainsi que les questions qu’il pose sur le survivalisme dans un monde où il faut tuer pour ne pas être tuer, et dans lequel la morale n’est qu’un souvenir… Ca fait plaisir de voir un jeu avec un réel travail scénaristique !

Le jeu est donc un jeu mélant action/infiltration/survival. 3 casquettes pour TLOU dont le genre sera surtout dicté par votre style de jeu… même si foncer dans le tas n’est clairement pas une option rentable. En effet, les infectés étant particulièrement violents et résistants, vous serez tenté de les éviter au maximum pour ne pas gacher vos rares munitions. Les infectés sont divisés en deux groupes, les « coureurs » et les « claqueurs », et les premiers sont les moins dangereux, ceux-ci vous repèrent à la vue, et au son, mais restent très rapides. Vous pourrez néanmoins vous la jouer discret en les poignardant ou étranglant par derrière sans bruit. Contrairement à ça, les claqueurs sont aveugles et ne vous repèrent qu’au bruit que vous ferez, mais s’ils vous attrapent, c’est le « Game Over » assuré. A vous de les contourner et de les distraire en jetant au loin brique et bouteille que vous trouverez tout au long du jeu.

the last of us playstation 3 ps3 1370438091 121 1024x576 [TEST] The Last of Us

Autant dire que la discrétion est souvent le choix le plus judicieux. Au long de la progression, vous trouverez ça et là des pièces vous permettant de confectionner vous-même des trousses de secours, cocktail molotov ou autre bombe artisanale… Un système de « craft » (fabrication d’objets à partir de pièces glanées) bien pensé et tout à fait dans le ton de l’univers où chaque boulon peut être utile. Chaque arme peut également être amélioré mais vous n’en profiterez réellement que lors d’une partie + qui vous permettra de garder vos compétences.

Comme souvent maintenant dans les jeux d’action/aventure, vous avez une aptitude vous permettant de scanner votre environnement pour y détecter vos ennemis. Celle-ci est justifiée par un mode « écoute » qui symbolise alors une écoute attentive de votre environnement pour y déceler vos ennemis. Ainsi un ennemi accroupis ou courant sera plus ou moins détecté…

SOLO HALETANT ET LONG, PARTIE + ET MULTIJOUEUR…

Le mode Solo offre une première partie d’une douzaine d’heures minimum sans explorer tous les recoins du jeu. S’ajoute à cela la possibilité d’une partie + vous laissant vos compétences acquises précédemment ainsi qu’un mode multijoueur assez sympa.

Vous mettant au choix dans le camp des survivants ou des Lucioles (groupe de résistants), vous devrez survivre pendant 12 semaines, chaque partie représentant un jour. Les parties seront composés de missions diverses  et le craft est toujours présent, pimentant ainsi les parties avec un soupçon de stratégie… Le multi est scénarisé et cela change de deathmatch bête et méchant, même si celui là ne réinvente pas la poudre…

the last of us playstation 3 ps3 1355510316 056 1024x576 [TEST] The Last of Us

LA PLAYSTATION 3 SORT SES TRIPES

Naughty Dog a déjà démontré son savoir-faire de développement sur la PS3 et The Last of Us repousse une fois de plus la limite nous mettant en face de ce qui se trouve être très certainement le plus beau jeu de la PS3. L’univers est totalement cohérent, extrêmement détaillé dans sa construction, fourmillant de détails. Les textures sont magnifiques, les reflets et autres jeux de reflets somptueux.  Mention aux cut-scènes tout bonnement remarquables. La modélisation des personnages est juste parfaite ! Appuyé par une bande-son à la fois mélodieuse et oppressante, les voix  des personnages en VO sont excellentes et très bien jouées. Si les voix françaises sont globalement bonnes, il est a noté quelques décalages importants dans certains passages en VF. A corriger (si ce n’est pas déjà fait) par un patch donc.

the last of us playstation 3 ps3 1359974447 067 1024x576 [TEST] The Last of Us

Si tout est au top jusque là, on peut noter quelques ombres au tableau comme une incohérence dans le comportement de nos compagnons…. Là où vous serez ultra silencieux cherchant à éviter un claqueur, vos ou votre partenaire courra dans tous les sens pour vous rejoindre… Ca n’alertera pas les ennemis mais ça casse un peu l’immersion. On pourra aussi pester un peu sur la difficulté parfois corsée, les claqueurs étant particulièrement aggresifs, même en difficulté « normale ».

Conclusion : The Last of Us est un jeu particulièrement réussi : un scénario très bien construit allié à un gameplay soigné et une réalisation du tonnerre, le tout pour un durée de vie bien supérieure à la moyenne… A posséder obligatoirement !!!

J’AIME !
  • Le scénario, les personnages principaux et secondaires
  • Le gameplay immersif
  • La relation Ellie/Joël
  • EuH… ah oui : la réalisation exceptionnelle !
J’AIME MOINS…
  • Quelques passages frustrants…
  • Pourquoi ne jeter uniquement que brique OU bouteille ?
  • Le Online Pass…

19 [TEST] The Last of Us


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Evilredfielduniverse 466 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine