Magazine Séries

Buffy, la semaine spéciale "Buffy Memories", Jour-2 : Buffy, il en reste quoi, maintenant ?...

Publié le 09 juillet 2013 par Hellknight @HellKNIGHT2010

Cela fait donc déjà 10 ans que la série s’est achevée sur les écrans de télévision. 10 ans que fut diffusé le Series finale venant clôturer de belle façon 7 saisons d’une série ayant, comme pour d’autres, beaucoup compté pour moi. Alors qu’en reste-t-il ? Une série dont j’ai été très fan, et peu de séries ont créé chez moi le même engouement. Est-ce à cause d’une écriture moins brillante, moins forte ? Les séries de maintenant sont-elles vraiment si moins bien écrites ? Ou est-ce que quand on est plus jeunes, on est facilement plus fans, plus attachés à une série, et que cela a tendance à disparaître en vieillissant ? Je persiste à le croire, si la série est devenue un classique de la Télévision, redécouvert désormais par d’autres générations, c’est qu’il s’agit d’une Grande Série, à l’instar de The Prisoner, The Avengers (Chapeau Melon & Bottes de Cuir, en VF), ou encore X-Files, avec ses qualités d’écriture propre, qui en faisaient autre chose qu’une simple “série pour ados”.

Oui, que reste-t-il de la série ? La certitude que les Grandes séries ne disparaissent jamais vraiment, puisque l’on peut toujours les visionner et revisionner encore… Comme ALIAS, The Wild Wild West / Les Mystères de l’Ouest, ou The A-Team / L’Agence Tous Risques, par exemple. Quoique revisionner la série ne se fera jamais sans un certain pincement au coeur, cette série correspondant à un passé, une époque de ma vie aujourd’hui révolus… Je ne sais pas si je referai un énième revisionnage de Buffy et Angel. C’est fort possible, quand j’aurai revu d’autres séries encore en attente (Il y a tant de séries que je n’ai pas encore visionnées ou terminées) ! Comme quoi, On ne mesure pas tout à fait la force d’un attachement à un univers, des personnages… Chez moi, ici et là, traînent encore des guides officiels, ou pas, plusieurs numéros du magazine officiel UK, consacrés à la série, et de nombreux guides des épisodes. Pas mal de textes consacrés à la série, récupérés sur le net à droite et gauche, quelques fanfics et des music videos, des images et des wallpapers, aussi, dans mon PC, sur le disque dur… Je les garde précieusement dans un coin, prêts à être ressortis. Ce sont les seules dépenses hors DVDs que je consacre aux séries que j’aime, en général. Je possède également toutes les saisons en DVD, bien sûr… Et des souvenirs, pas mal de souvenirs de visionnage tardif de la série. D’éclats de rire devant certaines scènes mémorables, d’un cri d’horreur en découvrant une armée de Turok-Han, dont un seul avait été vaincu des plus difficilement, d’une veillée plus tardive que d’habitude, pour LE final de la série…

Si la série a cessé d’être diffusée, elle continue apparemment de susciter des intérêts financiers, preuve qu’elle n’est pas morte et a toujours ses fans, comme moi, assez nombreux pour que des sorties suivent. En plus de connaître, comme je le disais, un renouvellement de son audience : les éditions Milady viennent tout récemment de (re)lancer une collection de recueils de romans de la série, une première. Les romans Buffy (à l’époque c’était la mode d’adapter les séries à la mode en roman. une mode tombée en désuétude, peut-être pas exactement dans les pratiques françaises, à la différence d’autres pays ?) Buffy fait partie de ces rares séries pour lesquelles un tel projet était envisageable. Oh, je ne suis pas naïf, si Milady a tenté le coup, c’est que le personnage de la Tueuse, son univers, peuvent aussi être perçus comme une énième déclinaison de la Bit-Lit, cette collection mettant en scène des jeunes femmes fortes confrontées aux grands mythes du fantastique urbain, les Vampires et autres Loups-Garous (d’ailleurs, pour ce qui est de littérature de l’imaginaire, Milady ne propose plus que cela, presque, désormais, s’étant transformé, hélas, en Harlequin-bis). Mais tout de même !! Chez Panini, et aux USA, continuent de paraître des comics consacrés à la série : une saison 8, puis une saison 9, poursuivant sur papier les aventures de la plus célèbre des exterminatrices de vampires. Comics que je n’ai pas achetés, n’étant pas très fan de cette méthode entretenant artificiellement le mythe, de manière assez éloignée. (mais c’est pareil pour n’importe quelle autre série, comme DOCTOR WHO : je n’achète pas les ‘produits dérivés”, en général). Personnellement, je trouve le procédé vain, procédé qui ne peut que dénaturer l’esprit d’origine. D’autant plus que l’écriture d’un comic et celle d’une série TV n’ont rien à voir. Et en France, de nombreuses pages Facebook et de nombreux comptes Twitter (proposant par exemple des citations) sont consacrés à la série, bien sûr…

Buffy, the Vampire-Slayercontinue donc d’exister sous de nombreuses formes encore aujourd’hui. A cause de son écriture des plus brillantes, de ses héros des plus attachants, de sa philosophie, de ses moments, répliques ou épisodes cultes, de son univers extraordinaire, qui en avaient fait, en ont fait, une Grande série, semblable à aucune autre.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hellknight 118 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine