Magazine High tech

Les wearables prennent corps

Publié le 09 juillet 2013 par Pwrlovers @pwrlovers

Les wearables sont des objets mutants à l’intersection de la mode et de l’informatique. Des composants électroniques sont intégrés à des tissus, à des chaussures ou à des accessoires.

Les réalisations deviennent chaque jour plus nombreuses et plus intéressantes, grâce à la disponibilité de solutions en kit pour les créateurs. Elles peuvent être purement esthétiques, mais également très utiles pour le bien être de ceux qui les portent.

Dans la première catégorie, la designer Tamar Areshidze a récemment inventé des chaussures lumineuses, inspirées par le dessin des cristaux de quarz. Le bois, le cuir, le plastique transparent et verre organique sont mis en valeur par des éclairages à LED.

Les wearables apportent des composants électroniques  et des lumières dans la mode

Les wearables apportent des composants électroniques et des lumières dans la mode

Les LEDs sont dans ce cas simplement utilisées comme éclairage, mais elles peuvent aussi se transformer en signal interactif. C’est le cas des robes interactives en organza et fils électriques photoluminescents proposées par le designer Ying Gao et batisées (NO)WHERE (NOW)HERE.

Des robes interactives en organza et fils électriques photoluminescents

Des robes interactives en organza et fils électriques photoluminescents

Les deux robes utilisent une technologie de scan de l’iris du spectateur qui observe la femme qui porte le vêtement. Il peut s’agir d’un clignement des yeux ou de la direction du regard. En fonction de l’analyse de ce paramètre, la robe se transforme sous ses yeux, comme un objet doté de sa vie propre.

Les wearable savent aussi se rendre utiles pour le bien-être

Les wearable savent aussi se rendre utiles pour le bien-être

Les wearable savent aussi se rendre utiles pour le bien-être

Enfin, les vêtements peuvent devenir de véritables stations d’observation pour le bien-être de ceux qui les portent. Ainsi les chaussettes qui intègrent un capteur de pression pour analyser la course d’un jogger et prévenir les blessures en lui prodiguant des conseils dans une oreillette, par exemple: « essaye de poser le pied plus en arrière ».

Cette technologie existe déjà sous forme de prototype et la société Sensoria lance bientôt une version commerciale avec l’aide du site de crowdfunding Indiegogo. Vous pouvez même y participer encore si pendant votre entraînement vous ressentez le besoin d’être observé… sous toutes les coutures.

Remonter à la source :

Les robes (NO)WHERE (NOW)HERE du designer Ying Gao

Les chaussures lumineuses de la designer Tamar Areshidze

Sensoria Smart Sock Fitness Tracker


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pwrlovers 1531 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte