Magazine Jeux vidéo

Pourquoi les services de recommandation sociale doivent être encore plus personnalisés

Publié le 09 juillet 2013 par Antvoice @antvoice

Regarder les avis sur Yelp, Trip Advisor ou Amazon ne suffit plus aux e-consommateurs aujourd'hui: trop de conseils différents, faux commentaires, ... le manque de fiabilité et l'importante quantité d'informations rendent ces précieux avis justement moins précieux. Comment détecter le vrai du faux ? Comment être sûr de la véracité d'un commentaire ? Comment trouver l'avis utile parmi des milliers d'avis ?

Avant l'émergence de ces services, les consommateurs se fiaient aux expériences de leurs proches, de leurs médias ou/et stars préférés. Comme ils connaissaient leurs goûts et leurs points communs, la fiabilité de ces avis était incontestable.

Aujourd'hui, il y a tellement de supports et d'abus sur les sites de recommandations que nous ressentons un besoin de revenir vers des valeurs sures et presque essentielles. Les équipes marketing doivent proposer des évolutions alliant ce sentiment à l'installation acquise des nouvelles technologies dans nos vies de consommateurs. Nous nous dirigeons donc de plus en plus vers un nouveau type de consommateur. Notre réseau s'étendant tous les jours grâce à nos comptes sociaux, nous éprouvons davantage le besoin d'être connecté à Internet et d'y créer peu à peu une routine avec ces proches virtuels ou/et réels.

Pourquoi les services de recommandation sociale doivent être encore plus personnalisés

Ainsi sont nés les premiers systèmes de recommandation sociale basés sur 3 facteurs primordiaux:

  1. CONFIANCE: aujourd'hui les consommateurs sont à la recherche d'avis de spécialistes et de personnes qu'ils peuvent identifier. La valeur des amis virtuels et issus de réseaux sociaux prend donc toute sa puissance.
  2. GOÛT: les individus ont de plus en plus tendance à partager leurs sentiments sur les réseaux sociaux, cela peut donner un aperçu incroyable de l'appréciation d'un quelconque produit. Il est par exemple très fréquent que les internautes utilisent Twitter lors de la diffusion d'un programme TV. Leurs préférences peuvent ainsi être analysées très facilement et engendrer des moteurs de recommandation personnalisés en temps réel.
  3. TEMPS: les produits de recommandation sociale doivent assimiler le fait que les consommateurs n'ont pas forcément le temps de se renseigner pendant des heures, surtout quand des proches peuvent les informer. Il est donc nécessaire d'anticiper cette démarche, voire de la rendre inutile, notamment en proposant des systèmes de recommandation visibles rapidement.

Grâce à ces 3 facteurs, on peut voir que les consommateurs rendent la nécessité de personnalisation des services ESSENTIELLE !

De nombreuses entreprises ont donc intégré un système de recommandation customisable en fonction des profils de leurs utilisateurs grâce à une association entre leur compte sur ledit site et leurs réseaux sociaux. La home de YouTube, par exemple vous recommande des vidéos en fonction de ce que vous et vos amis avez vu précedemment. Nous avions déjà abordé le système de recommandation très performant d'Amazon dans un autre article, Spotify se distingue par ailleurs grâce à des conseils musicaux des plus personnalisés grâce à une association de compte Facebook.

Les amis virtuels ou réels de chacun peuvent donc fournir des conseils d'utilisation indirectement sur les sites consultés. Et si les vidéos qu'on vous suggère de regarder sont celles consultées par vos proches quelques heures auparavant.

Après tout, si vos amis l'ont apprécié, qu'en sera-t-il de vous ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Antvoice 248 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte