Magazine Politique

Drones, et autres pensées aériennes

Publié le 09 juillet 2013 par Egea
  • Air
  • avion
  • drone
  • Stratégie

Au risque de choquer quelques lecteurs de ce blog, j'avais l'impression qu'on n'entendait pas les aviateurs dans le débat stratégique. Et que depuis les grands anciens (Ailleret, Beauffre, Gallois), il y avait peu de voix pour s'exprimer. Or, il faut saluer l'activité du CESA (Centre d'Etudes Stratégiques Aérospatiales) qui mène, depuis quelques années, un travail sérieux qui mérite d'être porté à l'attention du plus grand nombre. En témoignent les deux ouvrages présentés aujourd'hui, qui vienne s'inscrire dans la collection "Stratégie aérospatiale", animée par Jérôme de Lesspinois qui accomplit ainsi un travail remarquable et qu'il faut saluer.

Drones, et autres pensées aériennes
-
Drones, et autres pensées aériennes

Disons un mot rapide de l'ouvrage de Hans Ritter : Guerre aérienne est la traduction du livre de référence allemand, Der Luftkrieg, dont l’auteur, Hans Ritter, fut le père de la stratégie de la Luftwaffe. L’ouvrage, édité en 1926 mais qui ne disposait jusqu’alors d’aucune traduction en français, propose une analyse des opérations aériennes pendant la première guerre mondiale. Une préface et deux postfaces permettent de souligner l’apport de l’ouvrage à la compréhension des mécanismes de gestation de la doctrine aérienne de l’Entre-deux-guerres.

Bref, un ouvrage indispensable d'histoire de la stratégie aérienne, et de stratégie comparée, qui permet d'aller au-delà (ou plus exactement à côté) des pères fondateurs, Douhet, Mitchell ou Trenchard.

Il reste que celui qui a retenu le plus notre attention est le volumineux ouvrage sur les drones aériens, qui s'installe d'emblée comme l'ouvrage de référence sur le sujet. Les 670 pages fourmillent d'idées et de références, et constituent une mine d'informations et de points de repères. Signalons d'emblée que les micro et minidrones ont été exclus du champ d'étude, cet ouvrage ayant été coordonné par le CESA et le CREA (Centre de Recherche de l'armée de l'Air, basé à Aix en Provence).

L'ouvrage est articulé en trois parties de trois chapitres chacune. La première est dédiée à une question simple d'apparence : "Qu'est-ce qu'un drone ?". Au-delà des généralités, les deux chapitres suivants insistent certes, et de façon attendue, sur la dimension technologique de l'engin, mais aussi et surtout sur la direction humaine. Car les drones sont pilotés, ce qu'on oublie trop souvent (même si le pilote n'est pas embarqué). Les drones ne sont pas des "avions sans pilotes" même si cette expression constitue, de façon implicite, l'horizon opérationnel de l'engin.

La deuxième partie s'attarde justement sur les aspects opérationnels, et s'intitule : "Les systèmes de drones : de l'emploi aux effets". Le titre seul suggère énormément de problématiques (notion de système, utilisation, stratégie par les effets, ...). Le chapitre 4 expose les différents emplois opérationnels récents lors des opérations extérieures, quand le cinquième s'attarde sur les drones en territoire national. Le sixième chapitre expose les "aspects juridiques, éthiques et sociologiques" qui intéresseront, sans nul doute, le curieux qui ne connait pas grand chose aux opérations aériennes mais trouve là un moyen commode d'entrer dans le sujet. La partie permet ainsi d'appréhender les modifications de l'art de la guerre aérienne qu'induit le drone. J. de Lespinois avait abordé le sujet en conclusion du premier chapitre (L'aube nouvelle de la puissance aérienne. Drones et stratégie aérienne) mais il s’agit là de l’œil du stratégiste, et nous avons également les points de vue de praticiens ayant eu à mener cette manœuvre combinée (le texte des Lieutenants-colonels Paupy et Fontaine est passionnant, tout comme la réflexion du colonel Mazoyer).

La troisième partie traite de "L'avenir des systèmes de drones", avec des contributions sur des sujets comme les contre UAV, les drones supersoniques, la furtivité des drones, les drones solaires pour citer quelques thèmes. Le chapitre 9 expose les débats en cours, qui recoupent, d'une certaine façon, les textes du chapitre 6. On pose la question du "contrôle des armements, mais aussi de la souffrance, du raisonnement éthique de ces systèmes automatisés, de la protection des civils, de la guerre juste des robots... On regrettera que ces dernier chapitre ne laisse place, pour ces débats d'avenir, qu'à des auteurs anglo-saxons (hormis le texte du Cne Boutherin sur l'arms control). Les auteurs auraient pu par exemple faire appel à Grégoire Chamayou qui a publié, en avril, une "Théorie du drone" (signalé ici sur égéa; voir aussi cette fiche de lecture, et celle-ci). Si on peut ne pas suivre l'auteur dans tous ses raisonnements, il présente en tout cas un point de vue alternatif (et français) qui mérite d'être discuté et aurait trouvé sa place dans cet ouvrage collectif. D’ailleurs, la question de l'avenir des drones doit susciter une réflexion francophone de stratégie aérienne : espérons que cet ouvrage encouragera les réflexions et les vocations chez les aviateurs.

Une très utile table des acronymes, un index abondant et une bibliographie fournie viennent compléter l'ouvrage.

On l'aura compris, ce livre constitue une référence. Signalons d’ailleurs que le club Participation et Progrès organisera, à la rentrée, un nouveau colloque sur les drones (après ceux déjà conduits en 1997, 2004, 2005 et 2011, comme les généraux Serra et Modéré le rappellent dans leur présentation). Ce sera certainement l'occasion d'approfondir les pistes dégagées ici. Je vous en reparlerai.

Guerre aérienne/Luftkrieg, par Hans Ritter. CESA, diffusé par la Documentation française, 19,96 euros.

Les drones aériens : passé, présent et avenir, Approche globale. CESA, diffusé par la Documentation Française, 22,8 euros.

O. Kempf


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Egea 3534 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines