Magazine

Croire les politiciens, c'est croire au pere noel

Publié le 18 décembre 2007 par Ghx62
Affligeant, consternant, sinistre insupportable, médiocre, bas, vil, il y a encore beaucoup d’autres qualificatifs pour qualifier la position du parti réformateur et surtout de son Président, après avoir voulu constituer un gouvernement avec le Cdh et surtout sans le PS rejeter dans l’opposition après le résultat du scrutin et aujourd’hui le même Didier Reynders s’oppose à l’entrée de Me Milquet dans un gouvernement intérimaire mais il accepte le PS, comment peut-on accepter le dictat d’un parti qui sans avoir l’appui du MCC et du FDF serait à coup sûr un parti presque insignifiant, comment son Président peut-il sans vergogne, sans scrupule dire que le PS et le CDH sont un cartel !!. Monsieur Reynders faites preuve svp d’un peu plus d’humilité et rangez pour l’instant vos ambitions démesurées et mégalomanes. Si le parti de gauche que vous ne supportez pas vous dit merde en bon français vers qui allez vous vous tourner ? Vous irez seul pour affronter les nationalistes, les séparatistes et autres flamingants. Seriez – vous manipulateur, mystificateur où bien encore menteur et imposteur ? Non, nous ne pouvons penser cela d’un homme politique qui se respecte. Il est plus que temps d’abandonner vos rêves de pouvoir, ici ce n’est pas la France de Sarkozy, c’est la Belgique. Vous savez mieux que moi, les origines de votre parti, le plus ancien de Belgique(1848).Vous clamez haut et fort que vous n’êtes pas socialiste , heureusement d’ailleurs, le P.O.B a vu le jour en 1865 et grâce aux hommes qui le représentaient, les travailleurs ont obtenu l’obtention du Suffrage Universel, car à l’époque voilà ce que l’on disait de vos « ancêtres » : "La Belgique est le confortable paradis et la chasse gardée des propriétaires fonciers, des capitalistes et des curés» (Karl Marx) Qui peut douter en 1865 que la Belgique est un paradis pour les capitalistes et un enfer pour les ouvriers? Si la Belgique est alors la deuxième puissance industrielle du monde derrière la Grande-Bretagne, c’est à l’exploitation sauvage des ouvriers que les patrons belges doivent leur prospérité. La journée moyenne de travail d’un ouvrier est de douze heures, femmes et enfants peinent à l’usine ou à la mine, les accidents de travail sont quotidiens. Le logement est insalubre et plus de la moitié de la population est complètement illettrée. L’alcool fait des ravages et la religion fait le reste, ce qui permet à un industriel de déclarer en 1886 «Donnez Dieu au peuple et il n’y aura plus de révoltes contre le capital». Tiré d’un texte de Jean Peltier.
Voilà, pour celles et ceux qui ont oublié l’histoire du prolétariat dans notre pays. Voilà aussi mon humeur du jour, je suis écœuré de ce qui se passe aujourd’hui, le peuple en a marre de toutes vos magouilles (tous partis confondus)..

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ghx62 26 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte