Magazine Chaussures

L’histoire des escarpins

Publié le 09 juillet 2013 par Lesjupons @veroniqueruel

Si vous êtes comme moi, depuis le mois de mars que vous avez remisé vos petits bas/petites bottes et que vous ne jurez que par les escarpins (au risque d’avoir l’air un peu épaisse dans la tempête de neige de la fin avril quand vous êtes en déplacement pour le travail… Oups non, ça c’est juste moi)! Depuis, certaines sont passées aux sandales, parce qu’en juillet c’est legit même au bureau. MAIS PAS MOI. Ben oui, le chat sort du sac. Je n’en porte jamais. Premièrement, parce que je déteste mes (les) orteils. J’ai de la misère a me faire une pédi sans menacer de perdre connaissance. ANYWAYS… Je passe mon été en escarpins. Mon inspiration du moment, c’est les Prada bruns (que je ne posséderai jamais je vous laisse deviner pourquoi), mais Aldo et Zara proposent quand même des trucs pas pire pour un dixième du prix. C’est le genre de chaussure que ma grand-mère portait, que ma mère portait et que ma fille que-j’aurai-dans-une-autre-vie portera aussi. C’est un peu la sauce à spag des souliers. La passion se passe de génération en génération.

Du bureau au happy hour en passant par les festivals, ça fonctionne toujours. Mais, siouplait respectez certaines règles de base (qui ont aucun rapport avec le look BTW), comme placer une semelle de cuir à l’intérieur (on n’est pas à 8 $ du bonheur!) et la remplacer régulièrement ou si vous êtes vraiment désespérées, portez un petit bas de nylon qui fait le contour des orteils et du talon.

Finalement, parce que l’été on n’est jamais à l’abri d’une longue marche dans le Vieux-Québec, les escarpins c’est la vie.

Véro xx

summer flats
summer flats par veronique-ruel utilisant ballerines

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lesjupons 466 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte