Magazine Finances

Brèves : Simple, Sina, cloud...

Publié le 22 juillet 2013 par Patriceb @cestpasmonidee
Voici une nouvelle série de brèves couvrant, encore une fois, quelques annonces hétéroclites, de l'anniversaire de Simple aux déboires d'un porte-monnaie virtuel suisse, en passant par l'éveil de la Chine aux services financiers en ligne ou bien une enquête sur le cloud dans le secteur de l'assurance...
Simple Lancée sur une idée née en plein débâcle financière mondiale, Simple fête son premier anniversaire en livrant quelques informations sur son activité : plus de 250 000 invitations demandées, 40 000 clients enregistrés, 1 milliard de dollars de transactions traitées (en tendance annuelle), 100 millions de dollars d'épargne gérés et 72 collaborateurs.
Le petit trublion semble donc en passe de réussir son pari d'imposer une approche différente de la banque, fondée sur des valeurs de transparence et de simplicité ainsi qu'une indéfectible capacité d'innovation. Elle a su trouver sa clientèle, qui est probablement en train d'évoluer d'une première vague de passionnés de technologies vers une cible plus "grand public".
Désormais, le modèle est là, il ne reste plus qu'à le copier...
Sina Puisque nous en sommes aux acteurs qui menacent l'empire des institutions financières, jetons un coup d'œil sur la Chine, qui nous donne un intéressant exemple, avec l'annonce par Sina, le géant local des médias en ligne, de son incursion imminente dans le secteur bancaire...
Essentiellement connue jusqu'alors pour sa plate-forme de micro-blogging Weibo (un équivalent de Twitter), la société vient en effet de présenter WeiBank, qui promet d'offrir, sur internet, tous les services financiers de base – dépôts et virements, cartes de crédit, produits d'investissement...
Les banquiers qui sourient encore à la simple idée qu'un géant du web puisse empiéter sur leur territoire vont peut-être enfin commencer à réaliser que leur métier est sur le point de changer radicalement.
Tweet CEB TowerGroup
Le tweet du cabinet d'analystes CEB TowerGroup pourrait se passer de commentaire : selon une enquête, 90% des compagnies d'assurance affirment que leurs choix de solutions cloud ne sont plus pilotés par leur DSI (Direction des Systèmes d'Information). Et il y a fort à parier que la situation est identique dans d'autres secteurs.
Que la sélection des outils se rapproche des utilisateurs n'est pas nécessairement une mauvaise nouvelle, pour autant que les décideurs informatiques restent bien impliqués dans la définition et le contrôle des critères qu'ils sont seuls à maîtriser, notamment en matière d'intégration, de cohérence, de pérennité et de vision stratégique, à l'échelle de l'entreprise. En revanche, ceux qui se contentent de regarder passer les projets (voire même de les découvrir a posteriori) sont assurément en faute !
Festival de Gurten Terminons ce panorama sur la mésaventure qui est arrivée aux spectateurs du festival de Gurten, près de Berne, en Suisse. Comme il devient de plus en plus fréquent, les organisateurs les ont fortement incités à adopter un moyen de paiement numérique, prenant la forme, dans ce cas, d'un bracelet sans contact.
Las, une fois sur place, il a fallu se rendre à l'évidence, le système ne fonctionnait pas ! S'en est ensuivie une belle pagaille, en particulier autour des distributeurs automatiques les plus proches, situés à quelques kilomètres des lieux, car les participants s'étaient laissés convaincre d'abandonner leur pièces et billets. Voilà un rappel à la réalité pour les tenants de la disparition des paiements en espèces : il ne faut jamais oublier que, tristement, la technologie est toujours faillible !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Patriceb 8194 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine